En ce moment
 
 

Le smartphone restreint en opération militaire par crainte d'espionnage russe

Le smartphone restreint en opération militaire par crainte d'espionnage russe
Russie

(Belga) Les militaires belges en opération dans les Pays baltes risquent bientôt de ne plus pouvoir utiliser leur smartphone personnel par crainte d'espionnage par la Russie, indique vendredi la VRT.

"Nous savons que la Russie s'intéresse à ce genre de données mobiles" de géolocalisation, affirme le colonel Carl Gillis à la VRT. "Nous investissons depuis quelques années dans la prévention et la sensibilisation, mais cela ne semble plus suffire". L'application mobile Strava, très populaire pour enregistrer des activités sportives via GPS, livre encore trop souvent des informations sensibles sur les militaires et leur positionnement. L'été dernier, l'application Polar, qui sert notamment pour le suivi des activités physiques, a désactivé ses fonctions de localisation après que des chercheurs ont découvert qu'elle permettait de révéler des données sensibles sur des soldats et membres de services de renseignements de 69 pays. La Défense belge a donc décidé de durcir ses règles en la matière. Dans un premier temps, les militaires en opération dans les Etats baltes, limitrophes de la Russie, ne devraient plus pouvoir utiliser leurs appareils personnels lorsqu'ils quittent leur base, voire même en toutes circonstances. "Nous ne pouvons hélas pas aller aussi loin que les Britanniques, qui utilisent des téléphones et des laptops jetables. La Défense n'a pas les budgets suffisants", commente le colonel Gillis. Ce dernier ajoute que la Belgique n'est pas le seul pays à durcir sa réglementation en la matière. Les Pays-Bas l'ont fait dernièrement. Toutefois, la Défense veillera à ce que les militaires en opération à l'étranger puissent garder des contacts suffisants avec leur famille, assure le colonel Gillis. (Belga)

Vos commentaires