En ce moment
 
 

Le vice-Premier ministre du gouvernement populiste italien soutient les gilets jaunes et souhaite le départ de Macron

Le vice-Premier ministre du gouvernement populiste italien soutient les gilets jaunes et souhaite le départ de Macron

Les deux chefs politiques du gouvernement populiste italien ont spectaculairement apporté lundi leur soutien aux "gilets jaunes" en France, se réjouissant de cette "nouvelle Europe" en train de naître, à quelques mois des élections européennes.

"Gilets jaunes, ne faiblissez pas !", écrit le vice-Pemier ministre Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement Cinq Etoiles (M5S, anti-système), sur le blog de ce mouvement politique atypique né en 2009 du rejet de la vieille classe politique par une partie des Italiens.

"Je soutiens les citoyens honnêtes qui protestent contre un président gouvernant contre son peuple", a déclaré l'autre vice-Premier ministre, Matteo Salvini, patron de la Ligue, parti souverainiste d'extrême droite défendant les "Italiens d'abord".

Plus tard dans l'après-midi, il a enfoncé le clou en souhaitant le départ du président français Emmanuel Macron. "Plus vite il rentre chez lui, mieux ça vaut !", a-t-il déclaré devant la presse. Davantage que le soutien aux "gilets jaunes" dont il a fermement condamné la violence en marge des manifestations, M. Salvini cherche surtout à attaquer le président français, son principal "ennemi" avant les élections européennes du printemps.

Vos commentaires