En ce moment
 
 

Les efforts de désarmement doivent inclure Etats-Unis, Russie, Europe et Chine

Les efforts de désarmement doivent inclure Etats-Unis, Russie, Europe et Chine
Chine, Russie

(Belga) La chancelière allemande Angela Merkel a appelé samedi à des efforts de désarmement incluant Russes, Américains, Européens mais aussi Chinois, à la suite de la suspension du traité russo-américain INF sur les forces nucléaires intermédiaires.

"Le désarmement est quelque chose qui nous concerne tous, et on se réjouirait si de telles négociations avaient lieu pas seulement avec les États-Unis, l'Europe et la Russie, mais aussi la Chine", a-t-elle dit lors de la Conférence de sécurité de Munich, alors que les capacités militaires de Moscou et Pékin inquiètent en Occident. Washington a suspendu sa participation au traité interdisant les missiles sol-sol d'une portée de 500 à 5.500 km, accusant la Russie d'enfreindre ce document crucial signé à la fin de la Guerre froide, en 1987. En retour Moscou a fait de même. Ces décisions laissent craindre une nouvelle course aux armements. L'Otan a appelé la Russie à renoncer à ses nouveaux missiles qui violeraient le traité INF (FNI en français), acronyme anglais de "forces nucléaires intermédiaires". La Russie a assuré respecter ce traité, et a en retour accusé Washington de le violer. Les États-Unis ont reçu le soutien de l'ensemble des membres de l'Otan sur le sujet et des "preuves" des violations russes auraient été collectées par d'autres que Washington. Mais pour les Occidentaux, l'efficacité des politiques de contrôle des armements et du désarmement ne peut être une réalité sans la Chine, qui selon l'Otan et les experts disposent d'un arsenal de portée intermédiaire très important. Cette montée en puissance militaire de la Chine expliquerait aussi le souhait des Américains de sortir du traité INF. Le vice-président américain Mike Pence et le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, appelés à s'exprimer tous deux samedi à Munich, devraient aborder ce sujet. La suspension du traité INF laisse en outre craindre pour l'avenir du traité New START signé en 2010, qui prévoit une réduction des arsenaux nucléaires stratégiques américain et russe. Ce traité arrive à échéance en 2021. (Belga)

Vos commentaires