En ce moment
 

Les Etats-Unis et 4 autres alliés mettent leurs cybercapacités à disposition de l'OTAN

Russie

(Belga) Alors que la Russie a mené une cyberattaque sur l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) aux Pays-Bas, le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a promis jeudi le soutien des Etats-Unis à l'OTAN en matière de cyberdéfense. "Les Etats-Unis apporteront leur contribution en cyberdéfense à l'Alliance aux côtés de l'Estonie, du Royaume-Uni, des Pays-Bas et du Danemark", a-t-il indiqué, condamnant au passage "le comportement irresponsable" de la Russie.

"La tentative d'attaque d'une organisation internationale très importante est irresponsable de la part de la Russie. Moscou viole les lois internationales et les droits humains. Les Etats-Unis se rangent aux côtés des Pays-Bas et du Royaume-Uni et condamnent cette attaque", a déclaré M. Mattis au terme de la rencontre des ministres de la Défense de l'OTAN qui s'est déroulée mercredi et jeudi au siège de l'OTAN, à Bruxelles. Le Renseignement néerlandais a déjoué, avec l'appui du Royaume-Uni, une cyberattaque russe visant en avril l'OIAC, basée à La Haye. "Les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont fourni des preuves suffisantes pour attribuer cette attaque au GRU (service de renseignement militaire russe)", a pointé le chef du Pentagone. "Les Russes se sont fait attraper et doivent payer le prix pour ce qu'ils ont fait. La réponse sera politiquement évaluée. Nous disposons d'une variété de réponses possibles, mais c'est une décision qui ne se prend pas en quelques jours", a ajouté M. Mattis. Le secrétaire à la Défense a indiqué que les Etats-Unis mettraient leurs capacités en matière de cyberdéfense à disposition de l'OTAN, aux côtés de l'Estonie, du Royaume-Uni, des Pays-Bas et du Danemark. "L'OTAN est centrale pour les Etats-Unis et cette contribution en est la preuve", a souligné M. Mattis alors que les tensions étaient à leur apogée entre Wahsington et les alliés européens sur la question des dépenses de défense durant le sommet de Bruxelles qui s'est tenu en juillet dernier. Au terme de la rencontre des ministres de la Défense, les Alliés se sont accordés pour continuer à renforcer les capacités de cyberdéfense de l'OTAN, notamment, par l'intégration des cybercapacités nationales des pays alliés dans les missions et opérations de l'Alliance. (Belga)

Vos commentaires