En ce moment
 

Les grandes villes européennes veulent rapprocher le citoyen des décisions de l'UE

(Belga) Les grandes villes européennes, rassemblées au sein du réseau Eurocities, veulent rapprocher le citoyen des décisions de l'Union européenne. Plus de 80 d'entre elles, parmi lesquelles Bruxelles, Anvers, Ostende et Gand, mais aussi Madrid, Barcelone ou encore Paris, ont lancé lundi à Bruxelles une campagne visant à récolter les idées citoyennes pour des politiques européennes mieux adaptées à leurs réalités.

"A l'heure actuelle, l'Union européenne rencontre nombre de critiques. En tant que grandes villes, nous nous devons de promouvoir de nouvelles formes de démocratie", estime le président d'Eurocities et bourgmestre de Gand, Daniël Termont. "Si nous sommes incapables de répondre à ces critiques, ce sont les eurosceptiques qui gagneront. Et nous ne voulons pas de cela, nous voulons une Europe forte." Voilà en substance le but de la campagne Cities4Europe - Europe for citizens. Pour les maires, les institutions européennes ont fort à apprendre des pouvoirs locaux, ceux-ci étant au plus proche des citoyens et de leurs préoccupations. "Il faut penser local et agir global", résume le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close. La campagne veut insuffler le rapprochement dans les deux sens. "Il faut que nos citoyens prennent conscience que les décisions prises par l'Union européenne ont un impact sur leur quotidien, leur donner une raison de s'y intéresser", appuie le maire de Braga (Portugal), Ricardo Rio. Les 85 villes participantes - dont 24 capitales - organiseront dès à présent des activités afin de récolter les idées de leurs habitants, et ceux-ci sont également invités à transmettre leur vision du futur via carte postale à Eurocities. Les idées seront compilées lors de la conférence annuelle du réseau, en novembre à Édimbourg. Un sommet des maires sera organisé au mois de mars 2019. L'objectif sera d'y présenter les meilleures recommandations des citoyens aux dirigeants nationaux et européens, en vue d'exercer une pression locale à l'approche des élections européennes. (Belga)

Vos commentaires