Les menaces ne mènent nulle part, répond la Commission au gouvernement italien

Italie

(Belga) La Commission européenne aide les Etats membres à tenter de dégager une solution pour les migrants à bord du navire Diciotti, que l'Italie refuse de faire débarquer sur ses côtes, mais "les menaces ne mènent nulle part", a répondu vendredi la Commission européenne.

"Les commentaires peu constructifs et les menaces n'aident en rien, l'Union européenne est une communauté de droit, elle fonctionne sur base de règles et non de menaces", a affirmé un porte-parole de l'exécutif européen. La Commission répond ainsi aux menaces et à l'ultimatum lancé par des membres du gouvernement italien. Le vice-président du Conseil italien, Luigi Di Maio (M5S, antisystème), a ainsi donné jusqu'à ce vendredi à l'Union européenne pour trouver une solution sur la répartition des 150 migrants actuellement bloqués au port de Catane (Sicile) sur le navire Diciotti. La Commission, de son côté, a invité douze Etats membres à une réunion actuellement en cours afin de trouver une solution à l'impasse dans laquelle se trouve le Diciotti mais aussi débattre de manière plus large de la problématique de l'accueil des migrants recueillis en mer. "Ce sont les Etats membres qui doivent trouver la solution, la Commission est là pour les aider, ce sont eux les acteurs principaux. La Commission fonctionne sur base de la coopération, pas de la menace", a ajouté le porte-parole. (Belga)

Vos commentaires