Londres lance un ultimatum au régime de Maduro

Londres lance un ultimatum au régime de Maduro

(Belga) Le ministre britannique des Affaires étrangères Jeremy Hunt a affirmé samedi que sans annonce de nouvelles élections au Venezuela "dans les 8 jours", le Royaume-Uni reconnaîtrait officiellement Juan Guaido comme "président par intérim" du pays.

Londres rejoint ainsi Madrid, Paris, Berlin qui ont adopté la même position à l'encontre du régime de Nicolas Maduro. "Juan Guaido est la personnes qu'il faut pour faire avancer le Venezuela", a affirmé Jeremy Hunt sur Twitter. "Si des nouvelles élections équitables ne sont pas annoncées dans les 8 jours, le Royaume-Uni le reconnaîtra comme président par intérim afin de faire avancer le processus politique en faveur de la démocratie". Jeudi, le chef de la diplomatie britannique avait déjà soutenu que le président socialiste Nicolas Maduro "n'est pas le dirigeant légitime du Venezuela". Il avait estimé que les élections du 20 mai 2018, qui avaient porté M. Maduro au pouvoir, étaient "profondément biaisées". Mercredi, après l'autoproclamation de Juan Guaido, le jeune président du parlement vénézuélien comme "président par intérim" du pays, l'UE s'était contentée de réclamer des élections "libres" au Venezuela. Les États-Unis, le Canada et la plupart des pays d'Amérique latine ont eux déjà reconnu M. Guaido comme président par intérim du pays. La Russie -- qui accuse les Etats-Unis de vouloir faire un "coup d'Etat" au Venezuela -- a en revanche clairement apporté son soutien à M. Maduro, tandis que la Chine a dénoncé les "ingérences extérieures". (Belga)

Vos commentaires