En ce moment
 

Maastricht et d'autres villes néerlandaises réclament la fermeture "immédiate et définitive" de la centrale de Tihange

Une majorité des communes de la province néerlandaise du Limbourg devraient adopter cette semaine des motions appelant à la fermeture de la centrale nucléaire belge de Tihange, rapporte le site internet 1Limburg mardi. La centrale est en effet située à 75 kilomètres des principales villes de la province que sont Maastricht, Sittard-Geleen et Heerlen. Ces communes se disent préoccupées par l'état de cette centrale. Des fissures ont été découvertes et aucune décision n'a encore été prise concernant une rénovation de la centrale, s'inquiètent-elles.

"En cas de catastrophe, le propriétaire Electrabel ne prévoit pas de distribution de comprimés d'iode au-delà d'un rayon de 100 kilomètres autour de la centrale, ce qui est insuffisant", ajoutent les communes limbourgeoises.

Plusieurs villes ont donc mis une motion à l'ordre du jour de leur prochain conseil communal réclamant la fermeture immédiate et définitive de la centrale de Tihange. Le conseil communal de Maastricht débattra du sujet mardi soir.

Vos commentaires