En ce moment
 

Mondial-2018: "Une injustice d'être déjà éliminé", dit le sélectionneur marocain Hervé Renard

Mondial-2018:
Le sélectionneur français du Maroc Hervé Renard en conférence de presse le 24 juin 2018 à Kaliningrad Patrick HERTZOG

"Pour nous c'est une injustice d'être déjà éliminé mais il faut accepter la réalité", a déploré dimanche le sélectionneur du Maroc Hervé Renard, qui s'estime victime d'erreurs d'arbitrage lors de la défaite contre le Portugal mercredi (1-0), synonyme d'élimination du Mondial-2018.

"On ne va pas tourner en rond, pour nous c'est une injustice d'être déjà éliminé mais il faut accepter la réalité. Il faut se concentrer sur notre 3e match pour sauver notre honneur puisque maintenant il n'y a plus que ça à (faire)", a déclaré le technicien français, lors de la conférence de presse d'avant-match contre l'Espagne, prévu lundi (20h00) à Kaliningrad.

"Quand on regarde tous les faits de jeu qui se sont produits contre le Portugal, c'est une injustice totale. Sur le but encaissé, il y a une faute énorme de Pepe au 1er poteau. Pourquoi ne l'a-t-on pas vu ?", a-t-il déploré, tout en faisant référence à "une main" du défenseur portugais qui n'a pas été sanctionné, alors qu'un cas similaire avait profité à "l'Australie contre le Danemark".

Le Maroc, qui a perdu ses deux premiers match dans le Groupe B contre l'Iran et le Portugal (1-0), est déjà éliminé du Mondial-2018, compétition dans laquelle il n'avait plus participé depuis 1998.

Comment motiver un groupe qui doit jouer l'Espagne, l'un des favoris de la compétition, "en sachant qu'ensuite, on doit préparer (ses) bagages" ? "Je vais jouer ce dernier match comme si on doit jouer notre qualification. Mon métier, c'est de faire en sorte de poser des problèmes à l'Espagne et rendre plus fier le peuple marocain. J'ai cette responsabilité et je dois l'assumer le mieux possible", a-t-il déclaré dans un registre plus combattif.

De son côté, le gardien de but marocain Munir El Kajoui, l'un des binationaux hispano-marocain des Lions de l'Atlas avec Achraf Hakimi, a insisté sur la "fierté" de ne pas quitter la Russie avez un zéro pointé.

"Cela va être un match très important pour notre fierté, pour notre nom, parce qu'il faut donner cette joie à nos supporters. L'Espagne, c'est l'une des meilleures équipes du monde, qui a de grandes ambitions. Nous espérons partir avec une victoire qui nous permettra de partir la tête haute", a-t-il déclaré.

Vos commentaires