En ce moment
 

Mondial-2019 de rugby: l'arbitrage controversé de Belgique-Espagne examiné vendredi

Mondial-2019 de rugby: l'arbitrage controversé de Belgique-Espagne examiné vendredi
Les joueurs espagnols mécontents de l'arbitrage du match qualificatif du Mondial de rugby contre les Belges à Bruxells, le 18 mars 2018LAURIE DIEFFEMBACQ

Les décisions de l'arbitre roumain en charge de Belgique-Espagne, dont le résultat (18-10) a profité à la Roumanie, qualifiée pour la Coupe du Monde 2019 au détriment des Espagnols, vont être analysées vendredi par le comité de désignation des arbitres de Rugby Europe, a annoncé l'instance lundi.

"Le Comité de désignation des arbitres de Rugby Europe est dans l'attente du rapport d'évaluation du Superviseur des officiels de la rencontre Belgique vs Espagne. De plus, il se réunira à Poznan vendredi prochain à l'occasion des Championnats d'Europe U18. Son ordre du jour sera modifié et une grande partie de la réunion sera consacrée à l'analyse de toutes les phases de jeu de la rencontre", a indiqué Rugby Europe sur son site.

Le gérant du rugby européen, dont le président, Octavian Morariu, est également roumain, communiquera dans la foulée.

Dans cette rencontre disputée dimanche à Bruxelles, les Espagnols devaient absolument l'emporter pour se qualifier directement pour le Mondial au Japon. Mais la victoire surprise des Belges sur les "Leones" a profité à la Roumanie.

Les Espagnols ont déploré l'arbitrage "délibérément partial" de Vlad Iordachescu, l'arbitre roumain, assisté de deux de ses compatriotes. "Notre jeu était sans arrêt coupé, les Belges profitaient de bien plus d'avantages", a estimé le sélectionneur Santiago Santos.

Juste après le coup de sifflet final, les joueurs espagnols, très frustrés, ont poursuivi l'arbitre qui a regagné les vestiaires sous escorte.

La Fédération espagnole a déploré la réaction agressive de "certains joueurs" à l'encontre de l'officiel et déposé dans le même temps une réclamation "pour que la commission d'arbitrage revoie la vidéo de la rencontre et juge si l'arbitrage a été délibérément partial pour favoriser les intérêts de la Roumanie et si oui, agir en conséquence".

Espana Rugby affirme aussi avoir réclamé à Rugby Europe dès le 19 février, au lendemain de la victoire contre la Roumanie, un changement du corps arbitral pour la rencontre face à la Belgique pour garantir la neutralité de celui-ci.

Dimanche après le match, Rugby Europe avait défendu le choix du corps arbitral, déclarant: "les désignations (...) ont été faites en amont de la compétition par un comité indépendant et neutre de spécialistes (aucun membre du board de Rugby Europe)".

L'Espagne peut encore se qualifier pour la Coupe du monde si elle survit à deux tours de barrages, contre le Portugal sur une unique confrontation puis contre les Samoa en aller-retour en juin.

La Roumanie, sauf si sa qualification devait être remise en question, jouera elle le match d'ouverture de la Coupe du monde en septembre 2019, face au pays-hôte, le Japon.

Vos commentaires