Nouvel An aux Pays-Bas: pluie de flammèches et baigneurs dans la mer du Nord

Nouvel An aux Pays-Bas: pluie de flammèches et baigneurs dans la mer du Nord
Bart Maat

Des milliers de personnes ont plongé mardi dans l'eau froide de la mer du Nord pour célébrer la nouvelle année aux Pays-Bas, où un feu de joie a provoqué un incendie lors des festivités du Nouvel An, qui ont également fait plusieurs morts.

Comme le veut la coutume, un plongeon du Nouvel An était organisé aux quatre coins du pays dans des eaux pas plus chaudes que 7 degrés.

"C'était glacial!", s'exclame Hillary, une Anglaise de 28 ans, sur la plage de Scheveningen, quartier balnéaire de La Haye, où 10.000 personnes se sont jetées à l'eau, selon les organisateurs.

"C'était super fou, tellement de monde. Très froid mais amusant et une façon rafraîchissante de commencer la nouvelle année", ajoute-t-elle en s'emmitouflant dans un peignoir.

Stefan, un Néerlandais de 37 ans, est fier d'avoir enfin réalisé un vieux rêve: "Cela fait dix ans que je me dit qu'il faut que je participe au plongeon!", raconte-t-il, alors que derrière lui, les rues de Scheveningen portent encore les stigmates du chaos provoqué par un feu de joie devenu incontrôlable dans la nuit de lundi à mardi.

Portée par de fortes ravales de vent depuis le feu d'une tour de palettes haute de plus de 40 mètres installée pour l'occasion sur la plage, une pluie de flammèches est tombée sur le quartier, rapidement plongé dans une lueur rouge.

Ces escarbilles ont entraîné plusieurs incendies sans toutefois faire de victimes, alors que d'innombrables tirs d'artifices éclataient dans le ciel de La Haye.

Les Néerlandais fêtent tous les ans le passage à la nouvelle année sous les détonations assourdissantes et discontinues de feux d'artifice tirés par les habitants à chaque coin de rue.

À Enschede (est), un homme a été retrouvé mort peu après minuit après une explosion "gigantesque", selon des témoins. Un deuxième homme a perdu la vie dans le village frison de Morra, probablement en marge de tirs de feux d'artifice, selon la police.

Deux autres personnes ont également été tuées. La police n'a cependant pas confirmé qu'il s'agissait de décès causés par les feux d'artifice.

Le débat resurgit annuellement aux Pays-Bas autour de l'insécurité d'une tradition particulièrement vive qui blesse des centaines de personnes chaque année et fait parfois des morts.

L'an dernier, un homme de 39 ans avait perdu la vie lors de tirs de feux d'artifice.

Vos commentaires