En ce moment
 
 

Orban traite d'"idiots utiles" les partis, comme le cdH, qui veulent l'exclure du PPE

(Belga) Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a traité les partis, tels que le cdH et le CD&V, qui veulent l'exclure du PPE au Parlement européen, d'"idiots utiles" dans une interview accordée au journal allemand Welt am Sontag. Il estime que la gauche est à la manoeuvre.

Samedi, le gouvernement hongrois a annoncé qu'il mettait fin à sa campagne d'affichage très controversée accusant le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le milliardaire et philanthrope Georges Soros d'être des suppôts de l'immigration illégale. Ces affiches semblaient la goutte de trop pour le CD&V, le cdH et le parti luxembourgeois CSV. Ils ont officiellement demandé, jeudi, le retrait de Viktor Orban et de son parti eurosceptique et anti-immigration Fidesz du Parti populaire européen (PPE). Pour déclencher la procédure d'exclusion d'un parti du PPE, il faut que sept partis issus d'au moins cinq pays en fassent officiellement la demande. Dans l'interview qu'il a accordée à Welt am Sontag, Viktor Orban traite les partis qui ont introduit cette demande d'"idiots utiles". "En réalité, c'est la gauche qui est derrière ces attaques, qui n'ont pas vocation de nous affaiblir nous, mais bien le PPE", a-t-il dit. L'exclusion de Fidesz "ne serait pas une alternative rationnelle", et ne sert que les intérêts des adversaires politiques, selon lui. "Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet", a pour sa part réagi l'ancien président du cdH Benoit Lutgen sur Twitter. Une nouvelle campagne d'affichage doit toutefois commencer le 15 mars montrant cette fois le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans aux côtés de M. Soros. Frans Timmermans, qui est néerlandais, a endossé le rôle de chef de file des socialistes aux élections européennes de mai prochain. (Belga)

Vos commentaires