En ce moment
 
 

Pas d'asile pour une famille arménienne réfugiée dans une église aux Pays-Bas

Pas d'asile pour une famille arménienne réfugiée dans une église aux Pays-Bas

(Belga) Une église néerlandaise a indiqué vendredi continuer à accueillir une famille arménienne, qui s'y réfugie depuis près de huit semaines afin d'éviter l'expulsion, malgré le refus du gouvernement de lui accorder l'asile à la veille des fêtes de Noël.

S'étant vue refuser une ultime demande d'asile, synonyme d'expulsion imminente vers l'Arménie, la famille Tamrazyan a quitté sa maison fin octobre, trouvant refuge dans la petite église protestante de Bethel. Près de 650 pasteurs organisent depuis des messes sans discontinuer, la police néerlandaise n'ayant pas le droit de pénétrer dans un lieu de culte pendant un office religieux. "Le secrétaire d'Etat à la Justice Mark Harbers a clairement indiqué jeudi qu'il n'utiliserait pas son pouvoir discrétionnaire pour accorder un permis de séjour à la famille Tamrazyan", confirmant une décision antérieure, a annoncé vendredi l'église Bethel. "L'Eglise protestante de La Haye ne peut accepter ce rejet et continuera de leur accorder l'asile", a-t-elle affirmé dans un communiqué. Dans des cas exceptionnels, le ministère néerlandais de la Justice a le pouvoir d'accorder un permis de séjour à des mineurs faisant face à un ordre d'expulsion. L'église Bethel, qui espérait un geste de la part de M. Harbers à l'occasion des fêtes de fin d'année, a dit "regretter la position dure et injuste" du secrétaire d'Etat. Un porte-parole de M. Harbers a rappelé que la situation n'a pas changé, insistant sur le fait que la position du secrétaire d'Etat est toujours restée la même. Haryarpi Tamrazyan, l'aînée de la famille âgée de 21 ans, est arrivée aux Pays-Bas il y a neuf ans, accompagnée de ses parents, de sa soeur, 19 ans, et de son frère, 14 ans. "Mon frère, ma soeur et moi avons grandi ici", avait-elle expliqué aux médias à la mi-décembre. L'histoire de la famille Tamrazyan fait écho à une affaire qui avait bouleversé les Néerlandais en septembre, lorsque deux adolescents arméniens sur le point d'être expulsés ont en fin de compte reçus l'autorisation de M. Harbers de rester aux Pays-Bas. (Belga)

Vos commentaires