En ce moment
 

Plus de 150 supporters rassemblés devant la villa de Carles Puigdemont à Waterloo

(Belga) Alors que les autorités locales avaient interdit devant sa villa de Waterloo toute manifestation sur la voie publique pour marquer le retour du leader catalan Carles Puigdemont en Belgique, ses supporters se sont rassemblés en nombre sur place. Au moins 150 personnes, porteuses de drapeaux catalans ou brandissant des slogans réclamant la libération d'autres leaders indépendantistes catalans, attendaient pacifiquement samedi vers 16h00 que l'ex-ministre-président de la Catalogne prenne la parole. Une situation étroitement surveillée par la police locale, qui a choisi de ne pas intervenir.

"Le rassemblement est paisible donc il n'est pas nécessaire de procéder à sa dispersion. Mais en tant que chef de corps de la zone de police de Waterloo, je déplore fortement que les organisateurs n'aient pas respecté leur engagement. Nous avions eu une réunion durant la semaine, pour une gestion de l'espace négociée. Et il avait été convenu qu'il n'y aurait pas de manifestation sur la voie publique", indiquait sur place le chef de la zone de police de Waterloo, Michel Vandewalle. La villa occupée par Carles Puigdemont, où a été placée une plaque indiquant "Casa de la Repùblica" a été ornée d'une banderolle "free political prisonners and exiles". Et un système audio a été installé sur le balcon pour permettre au leader catalan de s'adresser à ses supporters en fin d'après-midi. Ces derniers ont apposé sur une des haies entourant la propriété une banderole jaune clamant "Welcome president". (Belga)

Vos commentaires