Plus de 18 milliards d'euros générés par les drogues synthétiques aux Pays-Bas en 2017

(Belga) Les réseaux criminels néerlandais ont dégagés pas moins de 18,9 milliards d'euros en 2017 grâce à la production d'ecstasy et d'amphétamines, rapporte le quotidien Volkskrant samedi, qui souligne que ce chiffre est sans doute sous-estimé.

Une estimation réaliste sur le chiffre d'affaires de l'industrie de la drogue aux Pays-Bas a pour la première fois été réalisée, sur base d'enquête auprès de sources bien informées. Avec de tels montants, les Pays-Bas figurent dans le top mondial. Le chiffre d'affaires lié au trafic de drogues synthétiques est ainsi financièrement comparable à la production d'une entreprise comme Philips. Quatre enquêteurs de l'académie de police ont travaillé durant un an et demi pour l'élaboration de ce rapport. Ils se sont concentrés sur l'année 2017 uniquement, et sur la production d'amphétamines (speed) et d'ecstasy, des drogues synthétiques. Le commerce de cannabis, cocaïne et héroïne n'est pas couvert par l'enquête. Les enquêteurs parlent d'une "vérité qui dérange". Plus de 600 millions de grammes d'amphétamine auraient été produits en 2017 aux Pays-Bas et près d'un milliard de comprimés de pilules d'ecstasy. (Belga)

Vos commentaires