En ce moment
 
 

Poissons-pédicures: un risque d'infection possible

 

A découvrir

 

L’Agence de protection de la Santé britannique vient d’émettre un avis de mise en garde contre les Fish-pédicures. Des risques d'infection existent si les normes d'hygiène ne sont pas respectées. Des micro-organismes pathogènes peuvent être transmis de poisson à homme, de l'eau à l'homme ou d'homme à homme.

L’Agence de protection de la Santé britannique demande de faire preuve de prudence devant le succès grandissant des Fish-pédicures en Grande-Bretagne. Selon elle, le risque de transmission de micro-organismes pathogènes n'est pas à exclure, en particulier lorsque les conditions d'hygiène ne sont pas correctement respectées. La transmission peut se produire soit entre les poissons, de l'espèce Garra Rufa, et le client, lorsque l'animal dévore sans relâche les peaux mortes de celui-ci, soit via les bactéries qui se trouvent dans l'eau du bain, soit enfin d'une personne à l'autre par l'intermédiaire de contacts avec l'eau, les bords du récipient ou les poissons.

Recommandations

Devant ce risque faible mais réel, l’Agence de protection de la Santé a fait des recommandations. Elle souhaiterait que les salons offrant ces soins suivent "des normes strictes de propreté", et s'assurent que l'eau est changée après chaque client. De plus, elle conseille de vérifier les conditions de santé des clients.

Personnes à risque

Certains individus devraient éviter ce type de pédicure, conseille l'Agence. Il s’agit des diabétiques, des gens souffrant de psoriasis ou encore de toute personne présentant un système immunitaire affaibli.

Chez nous et à l’étranger

Si dans de nombreux pays, comme la Belgique, les Fish-pédicures sont de plus en plus répandues, elles sont interdites dans certains états aux Etats-Unis ainsi qu'au Canada.


 

Vos commentaires