En ce moment
 

Pour Angela Merkel, le chef du renseignement intérieur doit démissionner

(Belga) Hans-Georg Maassen n'a plus sa place à la tête des services du renseignement intérieur allemand, selon la chancelière Angela Merkel, citée lundi par le quotidien national Die Welt.

Angela Merkel considère que M. Maassen n'est plus apte à diriger l'Office fédéral de protection de la Constitution, chargé notamment de la lutte contre les mouvances extrémistes violentes, car il s'est immiscé dans la gestion politique quotidienne en minimisant les débordements liés aux manifestations racistes qui ont secoué la ville de Chemnitz, dans l'est du pays. Le chef du renseignement intérieur allemand avait affirmé au journal Bild que son service ne disposait pas d'information qui puisse prouver qu'une "chasse aux étrangers" s'était engagée après le meurtre d'un Allemand à Chemnitz. Il avait ainsi contredit la chancelière Angela Merkel (CDU) et le porte-parole du gouvernement Steffen Seibert. M. Maassen avait également mis en doute l'authenticité d'une vidéo, dont les images circulaient sur Internet, montrant des hommes d'origine étrangère poursuivis en pleine rue par plusieurs personnes. Ces déclarations lui avaient valu de vives critiques. Selon Die Welt, Mme Merkel a informé par téléphone les principaux membres de son gouvernement durant le week-end de sa décision de remplacer Hans-Georg Maassen. Le parti social-démocrate (SPD), sans lequel la chancelière ne peut gouverner, avait déjà réclamé la démission du chef controversé des renseignements mais Angela Merkel avait alors répondu qu'elle avait besoin de temps pour y réfléchir. La décision de Mme Merkel intervient à la veille d'une réunion de crise prévue entre les dirigeants de parti à propos de la position de M. Maassen. Le leader du très conservateur parti bavarois CSU, Horst Seehofer, brouillé depuis des mois avec la chancelière, avait réaffirmé la semaine dernière sa confiance en M. Maassen. (Belga)

Vos commentaires