En ce moment
 

Recueillement en Arménie après la mort de Charles Aznavour

(Belga) Dans les rues d'Erevan, au Parlement et même dans le métro de la capitale arménienne, personnalités et anonymes continuaient mardi de rendre hommage à l'enfant du pays Charles Aznavour, décédé lundi en France à 94 ans.

Sur la place qui porte son nom dans le centre-ville d'Erevan, des habitants, des étudiants de l'université française de la ville mais aussi plusieurs personnalités déposent depuis lundi soir des fleurs ou des bougies, laissant parfois un mot dans un livre de condoléances. "Beaucoup de gens adorent Aznavour et sa musique même s'ils ne comprennent pas un mot de français. La musique de Charles pénètre dans les coeurs et dans l'âme des gens", a expliqué à l'AFP une étudiante de l'université française d'Erevan, Marina Sarkissian. La mort de Charles Aznavour a provoqué une véritable onde de choc en Arménie, d'où était originaire la famille du chanteur. Dans les cafés comme dans les magasins d'Erevan, les chansons de celui qui était souvent qualifié de "fils du peuple arménien" sont diffusées en boucle. La musique de Charles Aznavour va aussi résonner dans toutes les stations du métro d'Erevan, a annoncé la porte-parole du réseau souterrain, Tatiev Khatcharian. Le Parlement arménien a également observé une minute de silence, mardi. Dans un communiqué, le président du pays Armen Sarkissian a estimé que "l'humanité a perdu l'une des âmes les plus sensibles du 20ème siècle". Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a regretté lundi une "perte énorme pour le monde entier", saluant une personne "qui a pendant 80 ans émerveillé et réchauffé le coeur de dizaines, de centaines de millions de personnes". (Belga)

Vos commentaires