En ce moment
 

Ronaldo reprend la barre du Portugal, cap sur l'Euro-2020 et la Ligue des nations

Cristiano Ronaldo est revenu vendredi dans les rangs d'une équipe du Portugal qu'il avait mise entre parenthèses depuis le Mondial-2018, mais qui compte sur lui pour se qualifier pour l'Euro-2020 et tenter de remporter, à domicile, la toute première édition de la Ligue des nations.

Juste avant le retentissant triplé signé mardi en Ligue des champions, qui a permis à la Juventus de se qualifier en quarts de finale aux dépens de l'Atlético Madrid, le quintuple Ballon d'or avait prévenu qu'il se sentait prêt à revêtir à nouveau le maillot rouge des champions d'Europe en titre.

Le sélectionneur Fernando Santos l'a confirmé en dévoilant la liste des joueurs retenus pour les deux premiers matches de la campagne de qualification pour l'Euro-2020, contre l'Ukraine vendredi prochain et la Serbie trois jours plus tard, également à Lisbonne.

Le capitaine de la Selecçao, détenteur du record de sélections (154) et de buts (85), n'a plus joué pour le Portugal depuis son élimination en huitièmes de finale du Mondial-2018 face à l'Uruguay (2-1), il y a presque neuf mois. Il a ainsi manqué les six rencontres disputées depuis.

"C'était le moment de marquer une pause avec la sélection" afin de mieux gérer le "processus d'adaptation" à son nouveau club, la Juventus, qu'il a rejoint l'été dernier après neuf saisons au Real Madrid, a expliqué l'attaquant de 34 ans dans un entretien au diffuseur Dazn.

- "Chez moi" -

"Cette année les choses sont différentes. Je me suis déjà habitué au championnat italien. Donc pour les prochains matches j'espère apporter ma contribution à la sélection. Cela me manque aussi, j'y suis chez moi", a-t-il précisé.

"Vous avez vu son interview cette semaine. Il n'y a rien d'autre à dire sur ce sujet", a d'abord déclaré Fernando Santos vendredi en conférence de presse.

"Le retour de Ronaldo est parfaitement normal et attendu. Nous savions qu'il reviendrait à ce stade. Ce n'est que le retour du meilleur joueur du monde auprès de sa sélection", a-t-il ajouté, sortant à peine de son habituelle circonspection.

La mise en retrait de Ronaldo avait coïncidé avec l'ouverture à l'automne dernier d'une enquête après une accusation de viol aux Etats-Unis en 2009, qu'il a toujours nié.

Sans lui, les hommes de Fernando Santos ont terminé en tête de leur poule de Ligue des nations devant l'Italie et la Pologne, se qualifiant ainsi pour le "Final four" qui se tiendra du 5 au 9 juin dans le nord du Portugal, à Porto et Guimaraes.

- Ambition et pragmatisme -

La génération emmenée par l'ambition de Ronaldo et le pragmatisme de Fernando Santos, qui a offert au Portugal son premier titre international en battant la France en finale de l'Euro-2016 (1-0), affrontera la Suisse en demi-finale et rêve déjà d'une finale face aux Pays-Bas ou à l'Angleterre.

"L'un des objectifs de ce nouveau cycle est de remporter la Ligue des nations. Le Portugal organise la +Final four+ de cette nouvelle compétition et cette fois il ne s'agira pas d'être candidats à la victoire, mais bien de briguer le titre devant notre public", a confirmé Santos.

Quinze ans après la défaite subie face à la Grèce (1-0) en finale de l'Euro-2004, tournoi organisé au Portugal et qui avait révélé Cristiano Ronaldo à la planète foot, les Lusitaniens auront particulièrement à cœur d'être sacrés sur leurs terres.

Avec la démonstration de cette semaine en Ligue des champions, "CR7" a en tout cas rappelé que, malgré son âge, sa soif de gloire et de titres n'a pas de limites.

Vos commentaires