En ce moment
 
 

Ronja offre une vie normale à son bébé alpaga handicapée grâce à un déambulateur (vidéo)

 
 

Ronja Pohl, 20 ans, habite dans une ferme à Freisen. Elle a recueilli un bébé alpaga, nommée Marie, qui avait une malformation des pattes postérieures et a décidé de tout faire pour lui donner la vie la plus normale possible.

Avec son petit ami, "nous avons rendu visite à des amis qui ont dit qu'ils avaient de nouveaux bébés alpagas. Nous sommes allés à la grange où j'ai vu Marie pour la première fois avec ses deux petites pattes abîmées. Elle a sauté autour de la grange et a montré à tout le monde qu'elle avait un fort caractère, qu’elle voulait vivre malgré ses pattes. J'ai donc décidé de la ramener à la maison avec moi", explique la jeune femme.

"Une fois à la maison, nous avons consulté le vétérinaire qui a décidé qu'une petite jambe devait être amputée. On m’a ensuite renseigné Marcus dont la société fabrique des fauteuils roulants et des déambulateurs pour les animaux, normalement pour les chiens et jamais auparavant pour un alpaga."

Désormais, Marie apprend à se débrouiller seule et à marcher. "Après les quatre premières semaines, nous l'avons mise dans la grange avec un autre bébé nourri au biberon, Schlufine, un agneau, pour qu'elle apprenne à interagir socialement. Après le petit-déjeuner, nous l’attachons au déambulateur et ensuite elle peut se promener toute la journée à l'intérieur de l'écurie ou de sa loge. Elle a une pause d'une heure à l'heure du déjeuner, puis le programme se poursuit dans la soirée. Elle résout beaucoup de problèmes elle-même. Si elle tombe, elle se relèvera d'elle-même… si elle en a envie", détaille Ronja.

Une belle histoire qui ne fait que commencer. "Elle restera toujours mon bébé. L'avenir est tel qu'une fois qu'elle sera capable de mettre du poids sur sa troisième jambe, elle obtiendra un membre artificiel avant de rejoindre le troupeau d'alpaga de mon petit ami pour une vie normale d’enfant alpaga."




 

Vos commentaires