En ce moment
 
 

Royaume-Uni: des bagarres entre conducteurs à cran se multiplient dans les stations-services

Royaume-Uni: des bagarres entre conducteurs à cran se multiplient dans les stations-services
(c)TWITTER
 
 

De nouvelles scènes de violence ont éclaté dans les stations-essence du Royaume-Uni, les tabloïds britanniques renommant leur pays comme le "Far West" de l'Europe.

La crise du carburant en Grande-Bretagne ne montre en effet aucun signe de ralentissement aujourd'hui alors que les conducteurs ont à nouveau fait la queue toute la nuit devant les stations-service.

Une image fait ce matin le tour des sites internet. On y voit un homme muni d'un couteau, crier sur un chauffeur devant une station-service située au sud-est de Londres. L'homme est prêt à se battre avant d'être percuté par un véhicule. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.

A Chichester, dans le Sussex, une bagarre impressionnante a été filmée sur le parvis d'une station-service, rapporte le Sun. Elle s'est déroulée entre deux pères et leurs fils. La rixe a explosé au milieu d'une marée d'automobilistes qui faisaient la queue. Les quatre hommes ont échangé de nombreux coups devant des témoins incrédules.

A Portsmouth, un homme a déclaré au site The News qu'il avait été témoin d'un incident chez Shell vers 8h30 aujourd'hui. Il a déclaré: "Les gens ont fait la queue toute la nuit. Les pompes sont presque sèches. J'ai également assisté à une bagarre sur le parvis entre deux groupes d'hommes, se criant et s'insultant. Un groupe est monté dans leur fourgon et a quitté la ville alors que l'autre groupe a poursuivi et lancé des pierres sur le fourgon en retraite. La démence!"

Boris Johnson a été invité à cesser de se "cacher" et à s'adresser à la nation alors que ses propres députés ont critiqué sa décision de ne pas faire venir de soldats pour livrer du carburant aujourd'hui, car il est apparu que même les pétroliers livrant 24h/24 et 7j/7 manquent désormais de carburant.

Alors que le gouvernement tente de rassurer les Britanniques, et multiplie les appels à ne pas paniquer, ces scènes de panique se multiplient. 

Ces bagarres pullulent alors que les automobilistes signalent des files d'attente à toutes heures du jours et de la nuit. Qu'il soit 11 heures du soir, 3 heures ou 5h du matin, les stations sont assaillies à travers le Royaume-Uni. Le gouvernement est accusé d'être "endormi au volant" et beaucoup d'observateurs doutent que la crise sera effectivement terminée dans deux jours, comme annoncé par le gouvernement.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 




 

Vos commentaires