Rugby: l'Anglais Cipriani condamné à verser une amende

Rugby: l'Anglais Cipriani condamné à verser une amende
L'ouvreur international anglais des Wasps, Danny Cipriani (c), lors d'un match de Coupe d'Europe à Toulouse, le 23 octobre 2016Rémy GABALDA
sport

L'ouvreur international anglais Danny Cipriani a été condamné jeudi à 2.000 livres d'amende (environ 2.230 euros) après avoir plaidé coupable de voies de fait, refus d'obtempérer et trouble à l'ordre public à la suite d'un incident survenu dans une boîte de nuit de Jersey mercredi.

Le tribunal de Saint-Hélier, capitale de l'île anglo-normande, a aussi condamné l'enfant terrible du rugby anglais, âgé de 30 ans, à verser 250 livres de dommages et intérêts à une policière, légèrement blessée lors de son arrestation.

Selon son club de Gloucester, l'incident s'est produit tôt mercredi matin dans une boîte de nuit de Saint-Hélier.

"L'incident n'a duré que quelques secondes et constituait une réaction à la conduite des autres parties impliquées", a réagi jeudi le président de Gloucester, Stephen Vaughan, ajoutant que son joueur avait désormais "des remords".

"Il connaît ses responsabilités et est conscient de l'impact de ce type d'incident sur le club. Cependant, Danny est un joueur de Gloucester et recevra notre soutien total", a ajouté le dirigeant.

Cipriani, qui a été impliqué dans plusieurs incidents depuis son éclosion au plus haut niveau, avait affronté l'Afrique du Sud en juin, pour sa première titularisation depuis dix ans avec l'équipe d'Angleterre.

En juin 2016, le rugbyman avait déjà été condamné à une amende de 7.620 livres (8.500 euros) et à une suspension de permis de conduire de 18 mois, après avoir été arrêté ivre, à la suite d'un accident qui n'avait pas fait de blessé.

Le jugement du tribunal de Jersey intervient peu après que la star de cricket anglais Ben Stokes, accusée d'avoir participé à une bagarre à la sortie d'une boîte de nuit en 2017, a été déclarée non coupable mardi par un jury du tribunal de Bristol (sud-ouest de l'Angleterre).

Vos commentaires