Rugby: l'Anglais Cipriani échappe à de nouvelles sanctions

Rugby: l'Anglais Cipriani échappe à de nouvelles sanctions
L'ouvreur international anglais des Wasps, Danny Cipriani (c), lors d'un match de Coupe d'Europe à Toulouse, le 23 octobre 2016Rémy GABALDA
sport

La Fédération anglaise de rugby (RFU) a décidé de ne pas imposer de nouvelles sanctions à l'ouvreur international Danny Cipriani, à la suite d'un incident dans une boîte de nuit de Jersey le 15 août, tout en reconnaissant que son comportement était préjudiciable aux intérêt du sport.

Le joueur a déjà été condamné à 2.000 livres d'amende (environ 2.230 euros) à la fois par la justice et par son club de Gloucester, après avoir plaidé coupable de voies de fait et trouble à l'ordre public. Il devra également effectuer 10 heures de travail d'intérêt général et dédommager à hauteur de 250 livres (278 euros) la policière qu'il avait légèrement blessé en résistant à son arrestation.

"M. Cipriani fait figure de modèle et en agressant quelqu'un et en résistant lors de son arrestation, nous avons estimé que ses actions portaient atteinte aux intérêts du sport", a estimé mercredi soir la RFU qui avait ouvert une procédure disciplinaire à l'encontre du joueur vendredi.

"Toutefois, le panel a décidé de prendre en compte les sanctions déjà imposées à M. Cipriani à la fois par le tribunal et par le club de Gloucester, et de ne pas lui en imposer d'autres", est-il expliqué.

Aucune suspension n'est prévue, ni interdite, sous ce motif dans les règlements de la RFU, qui dans d'autres cas s'était cependant montrée plus sévère.

La décision de la RFU d'ouvrir une procédure disciplinaire avait été critiquée par Gloucester, estimant que le joueur était déjà suffisamment pointé du doigt du fait de l'intense couverture médiatique autour de cet incident.

L'ouvreur de 30 ans, qui a été impliqué dans plusieurs incidents depuis son éclosion au plus haut niveau, s'est excusé publiquement pour son comportement "notamment envers la police".

Vos commentaires