En ce moment
 

Russie: nouvelles arrestations de Témoins de Jéhovah

Russie: nouvelles arrestations de Témoins de Jéhovah
Le Danois Dennis Christensen, Témoin de Jéhovah accusé "d'extrémisme", arrive au tribunal de la ville russe d'Orel le 6 février 2019Mladen ANTONOV
Russie

Les autorités russes ont annoncé jeudi de nouvelles arrestations de Témoins de Jéhovah au lendemain de la condamnation à six ans de prison d'un membre danois de cette organisation interdite en Russie depuis 2017.

Selon le ministère de l'Intérieur, deux groupes distincts de Témoins de Jéhovah ont été arrêtés en Mordovie, dans le centre-ouest de la Russie, et dans le district de Iougra, en Sibérie occidentale.

Le ministère, qui ajoute avoir saisi des ordinateurs, des téléphones et de la "littérature extrémiste", n'a pas précisé combien de personnes avaient été arrêtées au total.

Les Témoins de Jéhovah, qui revendiquent 172.000 membres en Russie, ont été interdits en avril 2017 par la Cour suprême et le mouvement est désormais considéré comme "extrémiste" par le ministère de la Justice.

Mercredi, la justice russe a condamné Dennis Christensen, 46 ans, membre danois de ce mouvement religieux fondé dans les années 1870 aux Etats-Unis, à six ans de prison pour "extrémisme", provoquant l'indignation dans les capitales occidentales.

L'Union européenne a appelé à sa "libération immédiate et inconditionnelle", tandis que le ministre des Affaires étrangères danois Anders Samuelsen a jugé "inadmissible que les Témoins de Jéhovah soient qualifiés d'organisation extrémiste et classés dans la même catégorie que les organisations terroristes violentes".

La porte-parole de l'ambassade des Etats-Unis en Russie, Andrea Kalan, s'est dite sur Twitter "profondément inquiète" par cette condamnation, appelant Moscou à "respecter la liberté de croyance".

Interrogé sur le cas de M. Christensen, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a pour sa part insisté jeudi sur le fait que les "activités de cette organisation religieuse sont illégales" en Russie.

"Bien qu'au courant de cette interdiction (...) M. Christensen, citoyen danois, a continué ses activité et travaillait dans l'intérêt de cette organisation", a-t-il déclaré aux journalistes.

Les organisations de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) et Amnesty International ont dénoncé une campagne de "persécution religieuse" contre les Témoins de Jéhovah en Russie. L'organisation russe de défense des droits de l'Homme Memorial considère 19 de ses membres comme des "prisonniers politiques" et estime que 81 au total sont "persécutés pour leur foi".

Vos commentaires