En ce moment
 

Russie : une admiratrice de Staline à la tête de la Culture au Parlement

Russie : une admiratrice de Staline à la tête de la Culture au Parlement
Session de la Douma, chambre basse du Parlement russe, à Moscou le 8 mai 2018Yuri KADOBNOV
Russie

Une journaliste et députée connue pour ses louanges de Staline et ses idées ultra-conservatrices a été nommée mercredi à la tête de la Commission pour la Culture à la Douma, la chambre basse du Parlement russe.

Les responsables de la Douma ont salué, dans un communiqué annonçant sa nomination, les "qualités professionnelles et personnelles" et le "regard très sobre sur les choses" d'Elena Iampolskaïa, dont la candidature avait été avancée par le parti au pouvoir Russie unie.

"Il n'y a que deux forces capables de maintenir la Russie au-dessus du gouffre. La première s'appelle Dieu et la deuxième, Staline", avait-elle assuré dans un article en 2007 dans le journal Izvestia.

"Le nationalisme est la réponse de l'âme et du corps à l'effacement forcé des frontières. A la mondialisation de notre espace intime et même génétique", écrivait-elle dans un autre texte de 2011.

Journaliste devenue députée en 2016, Elena Iampolskaïa est également connue pour avoir apporté son soutien à une loi controversée de 2013 qui punit la "propagande homosexuelle auprès des mineurs", dénoncée par les ONG de défense des droits de l'Homme.

Le metteur en scène Iosif Reichelgaus a qualifié de "monstrueuse" la nomination d'Elena Iampolskaïa, tandis que d'autres représentants des milieux culturels russes comme l'écrivain nationaliste Zakhar Prilepine l'ont saluée.

Le poste de président de la Commission pour la Culture à la Douma était vacant depuis la mort du cinéaste Stanislav Govoroukhine en juin.

Vos commentaires