En ce moment
 
 

Scandale Siemens: la Grèce va agir pour faire payer le groupe allemand

 
 
Le Premier ministre grec, Georges Papandréou, a demandé mardi l'ouverture de procédures visant à faire payer le groupe allemand Siemens pour les torts infligés à la Grèce dans le cadre du scandale des pots de vins versés, à des hommes politiques notamment, jusqu'au début des années 2000. S'exprimant en conseil des ministres, M. Papandréou a relevé qu'il est naturel pour un Etat digne de ce nom de "réclamer des dédommagements pour des torts dus à des pratiques frauduleuses", a précisé un communiqué de ses services. Il réagissait à la présentation du rapport de la Commission parlementaire d'enquête sur cette affaire, concluant à des torts infligés au pays pour un montant d'au moins 2 milliards d'euros. La Grèce va à la fois "lancer les procédures pour l'imposition d'amendes pour violation des règles de transparence", "enquêter sur des violations des règles de concurrence", et examiner si elle peut invoquer un "tort moral", a indiqué M. Papandréou. En tant qu'actionnaire des entreprises lésées, dont les télécoms OTE, l'Etat veillera aussi à ce qu'elles réclament des dommages et intérêts, tandis qu'il "réexaminera" les accords conclus avec Siemens et en voie de ratification. (DGO)

 

Vos commentaires