En ce moment
 

Tottenham-ManU: le novice Solskjaer contre la référence Pochettino

Tottenham-ManU: le novice Solskjaer contre la référence Pochettino
L'entraîneur de Manchester United Ole Gunnar Solskjaer à Saint-James Park, lors d'une rencontre face à Newcastle, le 2 janvier 2019Lindsey PARNABY

Ole Gunnar Solskjaer a une belle opportunité de cimenter sa place d'entraîneur de Manchester United en cas de victoire dimanche à Tottenham, l'équipe de Mauricio Pocchettino, considéré comme l'un des meilleurs entraîneurs de Premier League et... favori pour prendre la place du Norvégien sur le banc de "MU".

Solskjaer n'occupe pour l'instant le poste que de manière intérimaire, nommé le 19 décembre, au lendemain du renvoi de José Mourinho. Mais ses débuts ont été solides, avec cinq victoires en cinq matches, de quoi remettre du baume au coeur des joueurs et du public d'Old Trafford.

De quoi peut-être faire oublier une arrivée éventuelle de Pocchettino, qui contre vents et marées réussit lui des miracles avec Tottenham, actuel 3e de Premier League contre toute attente.

Les Spurs seront ainsi un adversaire d'un autre calibre pour Manchester (6e), qui reste certes sur cinq victoires, mais contre des seconds couteaux: les Red Devils ont ainsi battu Cardiff, Huddersfield, Bournemouth et Newcastle en championnat, et Reading en coupe depuis l'arrivée de Solskjaer.

Celui-ci a relancé des joueurs comme Paul Pogba et Marcus Rashford, et il se défend d'avoir eu jusque-là un parcours facile: "On a été testé ! Newcastle à l'extérieur est un sacré test, et mon premier match était un test pour voir comment tout le monde allait réagir. De la même manière le premier match à domicile, devant notre public, était un test".

- "Un immense défi" -

"On n'aura probablement pas autant de possibilités en attaque que contre les dernières équipes donc quand on a le ballon il faut être prêt à bien l'utiliser, et il va nous falloir utiliser tout le terrain parce que Wembley (où Tottenham dispute ses matches à domicile, NDLR) a des dimensions imposantes", a poursuivi le technicien norvégien.

Celui-ci avoue n'avoir pas encore discuté avec ses dirigeants à propos d'une installation plus pérenne au poste d'entraîneur, mais il a clairement fait état de sa volonté de rester au-delà de la fin de saison.

L'objectif minimum pour cela consiste probablement pour Solskjaer à qualifier MU pour la Ligue des champions, mais Chelsea, qui occupe la 4e et dernière place qualificative, est encore six points devant.

Même avec le soutien indéfectible du public mancunien du fait de ses exploits passés, quand il était l'attaquant vedette du club, le Norvégien renforçait indéniablement sa position en cas de succès contre le Tottenham de Pocchettino.

Mais les Spurs sont costauds et occupent une brillante 3e place, deux points derrière Manchester City, et six points derrière le leader Liverpool. Le club reste en outre engagé sur quatre fronts, avec la Ligue des champions et un choc qui s'annonce face à Dortmund en 8e de finale, en championnat donc, ainsi qu'en Coupe d'Angleterre et en Coupe de la Ligue.

"Bien sûr pour lui (Solskjaer) c'est un immense défi de diriger Manchester United, comme ça l'est pour moi de rester devant avec Tottenham", a estimé Pocchettino.

Au match aller, l'équipe du technicien argentin était justement restée loin devant: Tottenham s'était imposé 3-0 à Old Trafford.

Vos commentaires