En ce moment
 

Tour de Catalogne: "Superman" Lopez passe à l'attaque

Tour de Catalogne:
Le Colombien Miguel Angel Lopez, lors d'une étape de Paris-Nice dans la montée vers le Col de Turini, le 16 mars 2019 Anne-Christine POUJOULAT

Très offensif, le grimpeur colombien Miguel Angel Lopez (Astana) a remporté en solitaire la 4e étape du Tour de Catalogne jeudi sur les rampes de La Molina, endossant le maillot blanc de leader et faisant un pas vers la victoire finale.

"Superman" Lopez (25 ans) a attaqué en deux temps, à 8 km de l'arrivée puis à 6 km. Impressionnant de maîtrise, il est parvenu à distancer ses rivaux du classement général, puis à reprendre un à un les derniers fuyards du jour.

Le Colombien, déjà vainqueur du Tour de Colombie en février, s'est ensuite imposé détaché devant l'Autrichien Gregor Mühlberger (Bora-Hansgrohe), deuxième, et l'Espagnol Marc Soler (Movistar), deux rescapés de l'échappée matinale. De quoi prendre une belle revanche après sa deuxième place au col de Turini, sur Paris-Nice.

"On a vu que les jambes étaient bonnes", a savouré Lopez à l'arrivée. "Cela me donne énormément de confiance. Nous avons très bien débuté la saison en Colombie mais ensuite, sur Paris-Nice, je suis passé à côté d'une belle victoire."

Le baroudeur belge Thomas De Gendt, qui avait résisté mercredi aux grimpeurs au prix d'un bel effort, est cette fois rapidement rentré dans le rang, abandonnant le maillot de leader à Lopez.

Le Colombien entretient l'excellente dynamique d'Astana dans ce début de saison: il compte désormais 14 secondes d'avance au classement général sur le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) et 17 secondes sur son compatriote Egan Bernal (Sky). Le Français Romain Bardet (Ag2r-La Mondiale) est huitième à 1 min 44 sec.

Et comme les trois dernières étapes s'annoncent vallonnées mais sans difficultés majeures, Lopez semble en position de force pour inscrire son nom au palmarès de la prestigieuse course catalane dimanche.

"On ne va pas trop réfléchir à ça", a tempéré Lopez. "On verra le dernier jour comment je défends ce maillot."

Dès vendredi, la vigilance sera de mise entre Puigcerda et Sant Cugat del Vallès, où la 5e étape (188,1 km) s'annonce promise aux sprinteurs ou bien aux échappés.

Vos commentaires