En ce moment
 

Tour de Romandie: victoire finale pour Primoz Roglic

Tour de Romandie: victoire finale pour Primoz Roglic
Le coureur de la Lotto NL Primoz Roglic, vainqueur du Tour de Romandie, le 29 avril 2018 à GenèveFabrice COFFRINI

Le Slovène Primoz Roglic (Lotto-NL) a remporté dimanche la 72e édition du Tour de Romandie, à l'issue de la 5e et dernière étape disputée entre Mont-sur-Rolle et Genève (181,8 km) et gagnée par l'Allemand Pascal Ackermann (Bora).

Roglic, 28 ans, qui avait conforté son maillot jaune samedi à Sion dans l'étape reine marquée par cinq ascensions, devance au classement général le Colombien Egan Bernal (Sky), à 8 secondes, et l'Australien Richie Porte (BMC), vainqueur l'an passé, qui termine à 35 secondes.

Le premier Français est Pierre Latour (AG2R), 8e à 2 min 49 sec. David Gaudu, le prometteur coureur de Groupama-FDJ, termine au 20e rang.

Vainqueur d'une étape du Tour d'Italie en 2016 et d'une autre sur le Tour de France en 2017 (la 17e, à Serre-Chevalier), Roglic remporte ainsi une deuxième course d'une semaine WorldTour en 2018, après son succès récent dans le Tour du Pays basque.

Dimanche, dans les rues de Genève, Ackermann a devancé au sprint le Danois Michael Morkov (Quick-Step) et l'Italien Roberto Ferrari (Emirats).

Plusieurs sprinteurs dont l'Italien Elia Viviani et le Colombien Fernando Gaviria, deux coureurs de Quick-Step, avaient été éliminés dès la 3e étape vendredi, pour avoir terminé hors-délai lors du contre-la-montre de Villars-sur-Ollon remporté par Bernal à l'issue d'une ascension de plus de 9 km à 8% de moyenne.

Roglic s'était emparé du maillot jaune dès la 1re étape mercredi, au lendemain du prologue remporté par l'Australien Michael Matthews, avec une petite seconde d'avance sur le Slovène, très à l'aise sur le contre-la-montre.

Roglic qui montre qu'il peut s'imposer sur tous les terrains, est un ancien champion du monde juniors par équipe de saut à ski.

Après des débuts dans une équipe slovène, il s'était engagé en 2016 avec l'équipe néerlandaise Lotto-NL.

Cette année-là, après avoir signé le 2e temps du contre-la-montre inaugural du Giro derrière le Néerlandais Tom Dumoulin, il s'était imposé dans la 9e étape sur un autre contre-la-montre de 40,6 km.

Aux Championnats du monde 2017, il avait pris la 2e place du contre-la-montre de nouveau derrière Dumoulin, mais devant le Britannique Chris Froome.

Vos commentaires