Tour du Pays basque: Alaphilippe frappe encore

Tour du Pays basque: Alaphilippe frappe encore
Julian Alaphilippe lors du Tour de Californie le 17 mai 2016EZRA SHAW

Deux victoires en deux jours! Le Français Julian Alaphilippe, déjà vainqueur lundi, a confirmé sa montée en puissance avec un succès mardi dans la deuxième étape du Tour du Pays basque, confortant son maillot jaune et accumulant la confiance avant les classiques ardennaises.

Comme la veille, le petit puncheur de l'équipe Quick-Step est passé à l'offensive dans l'ultime ascension du jour, classée en 2e catégorie. Il s'est détaché avec trois autres coureurs et, après avoir basculé dans la descente, les fuyards ont réussi à maintenir l'écart sur le peloton.

Et comme la veille, le leader du classement général a été le plus rapide: dans ce sprint à quatre à Bermeo (Espagne): il a devancé sur la ligne son dauphin au général, le Slovène Primoz Roglic (LottoNL-Jumbo), et l'Espagnol Gorka Izagirre (Bahrain), troisième. L'Espagnol Mikel Landa (Movistar) s'est contenté de la quatrième place.

"C'est fou! J'étais vraiment heureux de ma victoire hier (lundi) mais aujourd'hui (mardi) c'est un sentiment spécial avec le maillot jaune sur le dos", a réagi l'Auvergnat.

Les autres favoris sont arrivés à 15 secondes derrière et Alaphilippe en profite pour creuser l'écart au général: grâce aux bonifications, il compte désormais huit secondes d'avance sur Roglic, 39 sur Gorka Izagirre et 43 sur Landa.

Surtout, le Français Romain Bardet (Ag2r-La Mondiale), les Colombiens Nairo Quintana (Movistar) ou Rigoberto Uran (EF-Education First) et le Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo) pointent déjà à près d'une minute!

De quoi donner à Alaphilippe des idées de podium final, même si l'intéressé a assuré n'être venu sur les routes basques que pour viser des victoires d'étape et se préparer pour la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège, classiques belges vallonnées qui sont ses grands objectifs au printemps.

Mercredi, le Français devrait a priori pouvoir conserver son maillot jaune sur la troisième étape entre Bermeo et Valdegovia (184,8 km), promise à une échappée ou aux sprinteurs, avant un contre-la-montre individuel jeudi où l'impressionnant Roglic fait figure de favori.

"Le plus dur est à venir", a reconnu Alaphilippe. "Je veux juste prendre du plaisir et essayer de garder le maillot jaune le plus longtemps possible."

Vos commentaires