En ce moment
 

Tour du Pays basque: coup double pour Buchmann, étape reine et maillot jaune

Tour du Pays basque: coup double pour Buchmann, étape reine et maillot jaune
L'Allemand Emanuel Buchmann lors du prologue du Critérium du Dauphiné le 3 juin 2018Philippe LOPEZ

En solitaire, l'Allemand Emanuel Buchmann (Bora) a remporté la 5e étape du Tour du pays basque, l'étape reine, à Arrate (Espagne) vendredi, prenant du même coup le maillot jaune de leader à son coéquipier et compatriote Maximilian Schachmann.

Parti dans une échappée à plusieurs, Buchmann s'est détaché en solo à une vingtaine de kilomètres de la fin et a su résister au retour des poursuivants dans le traditionnel sommet du mont Arrate, laissant à plus d'une minute Ion Izagirre (Astana) et Adam Yates (Mitchelton-Scott).

"C'était une étape très difficile. (...) C'est ma première victoire sur le World Tour, gagner ici, c'est vraiment cool, en plus d'être en tête du classement", a apprécié Buchmann après son succès.

Il compte désormais 54 secondes d'avance au général sur l'Espagnol Izagirre et 1 min 04 sur Schachmann. Leader depuis le contre-la-montre inaugural et vainqueur de trois étapes sur cinq, ce dernier a eu du mal à suivre les meilleurs vendredi, lui qui n'a pas un profil de grimpeur.

Après la pluie et le vent jeudi, c'est sous le soleil que Buchmann s'est montré à son aise, s'ouvrant un chemin dans les sommets entre les nombreux spectateurs venus voir le spectacle malgré les abandons la veille de Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Jonathan Castroviejo et Michal Kwiatkowski (Sky).

Buchmann a compté jusqu'à deux minutes d'avance, au moment d'attaquer le mont Arrate. Dans cette difficulté de catégorie 1, mythique au Pays basque avec des portions à 12%, la chasse a été ouverte: Jackopb Fulsang (Astana), Izagirre, Yates ou encore Mikel Landa (Movistar) s'y sont essayé. Sans succès.

"Maintenant on va tenter de défendre demain (...), dans une épreuve courte mais très difficile", a ajouté le nouveau maillot jaune, qui se méfie en particulier d'Astana et Movistar.

Samedi, la dernière étape au profil également montagneux partira et arrivera à Eibar (118,2 km). Buchmann devra confirmer dans les six difficultés classées, dont deux de catégorie 1.

Vos commentaires