En ce moment
 
 

Tour du Pays basque: Ion Izagirre grand vainqueur, Yates pour la dernière étape

Tour du Pays basque: Ion Izagirre grand vainqueur, Yates pour la dernière étape
L'Espagnol Ion Izagirre lors de la dernière étape de Paris-Nice le 17 mars 2019Anne-Christine POUJOULAT

L'Espagnol Ion Izagirre (Astana) a remporté samedi le Tour du Pays basque, à l'issue de la 6e et dernière étape, remportée par Adam Yates (Michelton) après 118,2 km autour d'Eibar.

Dans la lutte entre les équipes Astana et Bora-Hansgrohe, c'est la formation kazakhe qui a, une nouvelle fois, montré sa supériorité, comme depuis le début de la saison. Izagirre (Astana) a ravi le maillot jaune à l'Allemand Emanuel Buchmann (Bora), premier avant la dernière étape avec 54 secondes d'avance. L'Allemand, qui s'est trompé de circuit en fin de course était même sorti du podium, mais il a finalement obtenu la 2e place du classement général, car son erreur a été provoquée par "un problème de signalisation", selon la direction de la course.

Le Britannique Adam Yates, qui a semblé le plus fort sur ce tour, a remporté cette dernière étape, sa 4e victoire cette saison, en s'échappant à deux kilomètres de l'arrivée du groupe de tête, devant Dan Martin (UAE), 2e du classement général, Jakob Fuglsang (Astana) et Ion Izagirre (Astana) dans un groupe qui est parti à 65 kilomètres de l'arrivée.

"Nous savions que c'était notre dernière chance de gagner (...), j'ai attaqué dans les trois ou quatre derniers kilomètres et j'ai réussi à gagner. C'était une journée formidable, une journée folle", a expliqué Yates.

Dans une échappée de 5 coureurs à près de deux minutes du groupe maillot jaune, à 17 km de l'arrivée avant le dernier col, Izagirre s'est battu dans une étape compliquée avec six difficultés classées, dont deux de catégorie 1.

"Ça a été très dur mais, grâce au travail de l'équipe, on a pu terminer de la meilleure façon possible", a déclaré l'Espagnol Ion Izagirre, à la fin de la course, précisant que son coéquipier "Jakob (Fuglsang) avait des jambes spectaculaires, il a assumé le premier rôle dans l'échappée et la victoire est aussi grâce à lui".

"Gagner est toujours beau mais, chez toi, encore plus", a-il ajouté.

Buchmann, qui a remporté en solitaire l'étape-reine vendredi, prenant du même coup le maillot jaune de leader à son coéquipier et compatriote Maximilian Schachmann, a payé ses efforts de la veille et n'a jamais été en mesure de rejoindre le groupe de tête.

Cette victoire permet à Astana d'ajouter une 22e victoire cette saison, en remportant le classement général.

Vos commentaires