En ce moment
 

Trois souverains à Bruxelles pour fêter les 60 ans du Benelux

(Belga) Les trois souverains des pays formant le Benelux, Philippe, Henri et Willem-Alexander, ont célébré ensemble mardi à Bruxelles les 60 ans d'existence de cette union. La journée a été placée sous le signe de la jeunesse et des défis environnementaux, avec pour thème un Benelux "toujours plus vert et plus jeune".

Après un lunch au Palais royal, le nouvelle Maison du Benelux a été inaugurée mardi après-midi, suivie d'une cérémonie officielle à Bozar lors de laquelle trois membres des différents gouvernements et le secrétaire général de l'union ont pris la parole. Tous ont souligné dans leurs discours la source d'inspiration pour l'Union européenne qu'a été la collaboration au sein du Benelux. Les festivités de ce mardi visaient à commémorer la signature, en juin 1958, du "Traité instituant l'Union économique du Benelux". Celui-ci avait pour but d'élargir et d'approfondir la coopération économique existant déjà entre les trois pays et qui avait débuté en 1944, durant la Seconde Guerre mondiale. Cinquante ans plus tard, en 2008, un nouveau traité était signé, avec trois thèmes-clés pour la coopération: le marché intérieur et l'union économique, le développement durable et la justice et les affaires intérieures. Thomas Antoine, secrétaire général de l'union, a exprimé mardi l'espoir que cette dernière continuera à préparer le terrain pour l'Europe. Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders a lui aussi souligné le potentiel du Benelux. "Nous devons continuer à jouer le rôle de pionnier de laboratoire. Nous voyons en outre certaines tendances politiques au niveau mondial, mais cela ne fait que renforcer ma conviction que nous ne pouvons renforcer le bien-être et la sécurité des citoyens que par la coopération." En clôturant son discours, le ministre s'est adressé, en forme de clin d'oeil, aux Néerlandais. "La Belgique défendra l'honneur du Benelux lors de la Coupe du monde de football la semaine prochaine en Russie." (Belga)

Vos commentaires