En ce moment
 

Tsipras promet de meileures conditions de vie en marge de manifestations

Grèce

(Belga) Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a promis une augmentation des salaires et des pensions, accompagnée d'une réduction de taxes dans les prochains mois et années, alors que le pays poursuit ses réformes financières et peut tourner la page de 8 ans de tutelle des créanciers, UE et FMI.

M. Tsipras a affirmé lors d'un discours sur les nouvelles orientations économiques prononcé à Thessalonique (nord) que les projections tablaient sur une croissance de 2,5% de l'économie grecque cette année. Il a souligné que le taux de chômage, qui avoisinait 27,5% il y a quatre ans, était descendu à 19.1%. Un chiffre qu'il escompte voir tomber à 10% dans cinq ans. Le Premier ministre a rencontré plus tot le secrétaire d'Etat américain au commerce, Wilbur Ross, qui a affirmé que de nombreuses entreprises américaines comptaient investir en Grèce. Les médias grecs pointent en effet que des sociétés des USA ont exrpimé leur intérêt pour l'achat de deux chantiers navals grecs. En marge de ce discours attendu du Premier ministre, des milliers de Grecs ont manifesté samedi contre un projet d'accord sur le nom de la Macédoine et contre la politique économique du gouvernement, à Thessalonique. Plus de 7.000 personnes ont participé dans la ville à des manifestations distinctes contre la politique économique du gouvernement et pour marquer leur opposition à un accord récent destiné à mettre fin à une querelle vieille d'un quart de siècle sur le nom de la Macédoine voisine. Le pays a mis fin avec succès en aout au troisième programme de sauvetage accordé par ses créanciers accompagné de programmes financiers drastiques, scellant 8 ans de crédits internationaux visant à relever le pays de la crise de la dette pour garder la zone euro à flot. La Grèce peut désormais reprendre pleinement le contrôle de son financement. (Belga)

Vos commentaires