En ce moment
 

Ukraine: 35 clubs impliqués dans un vaste scandale de matches truqués

Ukraine: 35 clubs impliqués dans un vaste scandale de matches truqués
Le football ukrainien secoué par un vaste scandale de matches truqués impliquant 35 clubs, y compris de première divisionDENIS CHARLET
sport

Le ministère ukrainien de l'Intérieur a annoncé mardi avoir mis au jour un vaste scandale de matches truqués impliquant 35 clubs de football, y compris de première division, à l'issue d'une opération de police qui n'a cependant abouti à aucune arrestation.

Ces actions interviennent à quelques jours de la finale de la Ligue des champions, samedi à Kiev.

"Cinq groupes (criminels) organisés impliquant 35 clubs de football de dix régions ont opéré pendant des années en Ukraine", a écrit sur sa page Facebook le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov.

"Nous avons mené aujourd'hui 40 perquisitions", mais personne n'a été arrêté, a indiqué lors d'une conférence de presse un haut responsable de la police nationale, Igor Koupranets.

"Nous ne voyons pas la nécessité d'incarcérer des gens. Pour nous, il importe davantage de les poursuivre en justice et de mettre fin à cette histoire dans le football ukrainien", a déclaré M. Koupranets.

Parmi les noms de clubs cités par la police figurent quatre faisant partie de la première division dont Vorskla et Zoria, ayant terminé respectivement à la troisième et quatrième places du championnat national cette année.

En revanche, les champions éternels, le Dynamo Kiev et le Chakhtar, n'ont pas été cités.

"Des présidents de clubs, joueurs anciens et actuels, arbitres, entraîneurs et structures commerciales" ont participé à ce système de matches truqués, soit 320 personnes au total, a poursuivi le ministre de l'Intérieur sur Facebook.

Pour obtenir les résultats nécessaires, les malfaiteurs payaient des pots-de-vin à des joueurs, arbitres et propriétaires de clubs, ou bien tentaient de les intimider, selon M. Avakov.

Un fois le résultat des matchs garanti, ces "membres de groupes criminels plaçaient des paris chez des bookmakers enregistrés dans des pays asiatiques", ce qui leur rapportait "jusqu'à 5 millions de dollars par an", a précisé le ministre.

"C'est un jour historique pour le football ukrainien", s'est pour sa part félicité lors de la conférence de presse le président de la fédération ukrainienne de football, Andriï Pavelko. "C'est le début de son épuration", a-t-il ajouté.

Vos commentaires