En ce moment
 
 

Un Donald Tusk "rêveur" n'exclut pas que le Brexit soit réversible

Un Donald Tusk
 
 

(Belga) Le président du Conseil européen Donald Tusk n'exclut pas que le processus du Brexit, la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, soit réversible et que ce pays reste donc dans l'UE. C'est en tout cas ce dont il rêve, a-t-il indiqué jeudi avant le sommet qui réunira les dirigeants européens jeudi et vendredi.

"Certains amis britanniques m'ont demandé si le Brexit est réversible et si le Royaume-Uni restera dans l'Union", a expliqué Donald Tusk. "L'Union européenne est bâtie sur des rêves qui semblaient impossibles à réaliser, donc... qui sait? " Le président du Conseil a ensuite cité la chanson de John Lennon, 'Imagine': "You may say I'm a dreamer. But I'm not the only one". Les négociations sur le Brexit ont commencé officiellement lundi, près de trois mois après le déclenchement de l'article 50, qui règle la sortie d'un pays de l'UE. Le négociateur en chef européen Michel Barnier et le ministre britannique du Brexit, David Davis, se sont entendus sur un calendrier et sur la procédure à suivre. Ils espèrent arriver d'ici novembre 2018 à un accord qui permettrait d'éviter un Brexit chaotique. Normalement, les Britanniques sortiront de l'Union le 29 mars 2019. Donald Tusk n'est pas le seul à spéculer à voix haute sur le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble, l'eurodéputé Guy Verhofstadt et le président français Emmanuel Macron ont déjà dit que les Britanniques étaient les bienvenus pour rester. (Belga)


 




 

Vos commentaires