Un millier de militaires belges, néerlandais et autrichiens en exercice dans l'est

(Belga) La brigade médiane - appelée à devenir "motorisée" dans un proche avenir - de l'armée organise à partir de lundi dans l'est du pays un exercice rassemblant près d'un millier de militaires pour les préparer à une éventuelle opération de l'Union européenne, a-t-on appris samedi de source militaire.

Cet exercice baptisé "Quick Lion 18" se déroulera dans les cantons de l'est du 4 au 15 juin. Il rassemblera près de 1.000 militaires belges, autrichiens et néerlandais, avec leurs véhicules, en bonne partie blindés. "Quick Lion 18" doit permettre la certification d'un bataillon d'infanterie multinational renforcé qui formera l'ossature d'un groupement tactique (GT) européen - en anglais EUBG pour "European Union Battle Group" -, dont la Belgique assurera le commandement au second semestre, pour éventuellement intervenir au nom de l'UE dans le monde, a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué. Les troupes néerlandaises utiliseront leurs véhicules blindés de type Boxer et Fennek, alors que les unités belges emploieront différents types de véhicules tels que des AIV ("Armored Infantry Vehicles"), des Piranha IIIC 8x8 équipés de canons de 30 et de 90 mm et des MPPV ("MultiPurpose Protected Vehicles"), de type Dingo II. Selon la Défense, cet exercice à grande échelle a été préparé et sera exécuté en coopération étroite avec les autorités civiles locales et régionales, les corps de police et de pompiers respectifs, mais également de la Division Nature et Forêts (DNF) de la Région wallonne. (Belga)

Vos commentaires