En ce moment
 

Une conférence internationale à Bruxelles pour aider les enfants de la migration

Une conférence internationale à Bruxelles pour aider les enfants de la migration

(Belga) La deuxième édition de la conférence "Lost in Migration", dédiée aux enfants qui migrent en Europe, s'est ouverte mercredi à Bruxelles en présence de la reine Paola et de la présidente de Malte Marie-Louise Coleiro Preca. Organisée durant deux jours, la conférence doit formuler des recommandations pour mieux protéger les mineurs et lutter contre la disparition des enfants non accompagnés sur le territoire européen.

Après une première édition en janvier 2017 à Malte, "Lost in Migration" réunit à Bruxelles des autorités locales, nationales, européennes ainsi que des ONG, des experts et des chercheurs autour de la problématique de la protection des enfants migrants sur le sol européen. Cette année, les participants se concentreront particulièrement sur les mesures pour mieux protéger et intégrer les mineurs au niveau local. Car la situation reste préoccupante, selon les constats de la fondation "Missing Children Europe", qui organise l'événement avec la fondation maltaise pour le bien-être de la société et le groupe parlementaire européen ALDE entre autres. Depuis plus de deux ans, le nombre de jeune migrants a augmenté en Europe et, selon Europol, au moins 10.000 enfants non accompagnés ont disparu en 2015. Entre 2014 et 2017, l'équivalent de 60 classes d'école ont également échappé aux radars rien qu'en Suède tandis que 5.828 enfants migrants non accompagnés ont disparu en Allemagne en 2016. "Nous devons trouver de nouveaux moyens d'aider les milliers d'enfants qui fuient des situations de violences, les persécutions et la précarité", a insisté la présidente maltaise à l'ouverture de l'événement. "Les autorités nationales et européennes doivent donner une réponse efficace et rapide pour protéger ces enfants, notamment de l'exploitation sexuelle et de la traite des êtres humains. Au lieu de créer des ghettos, nous devons encourager les autorités à cultiver l'intégration dans nos communautés." Les organisations et les responsables politiques plaident notamment pour une collaboration plus forte entre les pays européens, notamment le long des frontières, une meilleure communication de leurs droits aux jeunes migrants, leur enregistrement automatique, la recherche de leur famille ainsi que la fin de leur détention dans des centres fermés. Membre du Missing Children Europe Patrons Council, la reine Paola était également présente lors de cette séance d'inauguration. (Belga)

Vos commentaires