En ce moment
 

US Open: trop de hauts et de bas pour Murray

US Open: trop de hauts et de bas pour Murray
L'Ecossais Andy Murray face à l'Espagnol Fernando Verdasco au 2e tour de l'US Open, le 29 août 2018 à New YorkJULIAN FINNEY

L'ex-N.1 mondial Andy Murray, éliminé dès le deuxième tour de l'US Open pour son premier tournoi du Grand Chelem depuis plus d'un an, a regretté avoir connu "trop de hauts et de bas", mercredi à New York.

Opéré d'une hanche en janvier et tombé à la 382e place mondiale, le Britannique de 31 ans s'est incliné face à l'Espagnol Fernando Verdasco (32e) en quatre sets (7-5, 2-6, 6-4, 6-4).

"A certains moments, j'ai joué mon meilleur tennis depuis mon opération et mon retour à la compétition. Mais à d'autres, dans le premier set surtout, je n'ai pas particulièrement bien joué... J'ai commis beaucoup d'erreurs quand j'étais en tête dans ce set", a décrit Murray.

"A la fin, quand j'étais dos au mur, j'ai sorti du bon tennis et j'ai presque réussi à me relancer dans le match, mais j'ai connu trop de hauts et de bas", a-t-il poursuivi.

Revenu à la compétition mi-juin sur gazon mais forfait à la dernière minute pour Wimbledon, Murray s'est dit "encore au début du processus".

Après le premier set, "j'ai essayé de jouer plus offensivement et j'ai commis plus de fautes que d'habitude. C'est difficile de trouver l'équilibre, de prendre la bonne décision quand vous n'avez pas beaucoup de matches et d'entraînement derrière vous. Ca m'a coûté des points aujourd'hui (mardi)", a expliqué Murray. "Ca va me prendre un peu de temps de m'y réhabituer."

L'Ecossais s'est néanmoins félicité d'avoir tenu la route physiquement dans l'extrême touffeur new-yorkaise.

"Au vu des conditions et après avoir déjà joué trois heures lundi, être encore aussi bien que je l'étais en fin de match, compte tenu de mon manque de matches et d'entraînement, c'est positif."

"Ce n'est pas le jour où je me suis senti le plus à l'aise sur un court de tennis mais je me suis battu sur chaque balle jusqu'à la fin du match", a-t-il ajouté.

Interrogé sur la suite, Murray s'est voulu à la fois optimiste et prudent.

"Si les choses continuent à bien se passer et que je continue à progresser physiquement, je crois que je pourrais de nouveau me battre pour les trophées les plus importants. Mais on sait ne sait jamais comment le corps va répondre", a-t-il pondéré.

Avant cet US Open, sa précédente apparition en Grand Chelem remontait à Wimbledon 2017.

Vos commentaires