En ce moment
 
 

XV de France: "On fera le bilan la semaine prochaine" dit Brunel

XV de France:
Le sélectionneur du XV de France, Jacques Brunel (g), et son capitaine Guilhem Guirado, à la veille du match contre l'Irlande, à Dublin, le 9 mars 2019 Damien MEYER

"On fera le bilan la semaine prochaine", a déclaré jeudi le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel, fragilisé par une défaite en Irlande (26-14), à deux jours d'un match sous tension contre l'Italie en clôture du Tournoi des six nations.

"On fera le bilan la semaine prochaine, je ne vais pas parler de demain, on a ce match sur lequel se concentrer", a dit le sélectionneur, interrogé sur son avenir et celui de la sélection à six mois de la Coupe du monde.

"Si je me pose ces questions, je ne vivrais pas", a encore déclaré Brunel, interrogé sur les conséquences d'une éventuelle défaite en Italie, nation la plus faible du Tournoi dans lequel elle n'a plus remporté de match depuis 2015.

"Je ne me suis jamais posé la question de savoir si dans 3 ou 6 mois je ne serais plus là. Je vais me concentrer sur ce week-end et on fera le bilan la semaine prochaine", a insisté le Gersois.

Les Bleus ont enchaîné les prestations décevantes dans la compétition: une défaite rageante contre le Pays de Galles (24-19) et deux corrections subies en Angleterre (44-8) et en Irlande dimanche.

"On est en dessous des autres nations, on se retrouve avec l'Ecosse et l'Italie dans le deuxième wagon (la France est 5e au classement, NDLR)", a admis Brunel. "A nous de montrer sur ce dernier match que le visage montré contre l'Angleterre et l'Irlande n'est pas le vrai visage de l'équipe de France."

Brunel s'est toutefois dit optimiste en vue de la Coupe du monde: "Il y a des choses qu'on n'a pas été en mesure de mettre en place mais je pense qu'on a la capacité. La Coupe du monde est un moment particulier, j'ai bon espoir qu'on soit capable de mettre en place un contexte différent."

Vos commentaires