A Washington, le "shutdown" menace les mariages

A Washington, le
Une robe de mariée, photographiée dans une boutique de New York le 19 novembre. SPENCER PLATT
Mariage

Quand Dan Pollock et sa fiancée sont arrivés au bureau des mariages à Washington pour obtenir les papiers nécessaires à leur union, quelle ne fut pas leur surprise d'apprendre qu'il était fermé à cause du "shutdown".

"Nous sommes d'anciens attachés parlementaires et, en tant qu'employés fédéraux, on a déjà travaillé à deux reprises" lors de paralysies partielles des administrations, raconte-t-il à l'AFP.

"Mais on n'avait pas pensé que le bureau des mariages de la capitale était financé sur des fonds fédéraux!"

A deux jours de la cérémonie, il était trop tard pour changer de plan. "On a décidé de faire avec cette folie", ajoute Dan Pollock. La fête a donc eu lieu: "C'était super malgré tout".

Et le couple, qui a partagé son histoire sur Twitter pour montrer "les effets concrets du shutdown", officialisera son union ultérieurement.

Un bras de fer entre le président Donald Trump et son opposition démocrate sur le financement d'un mur à la frontière avec le Mexique bloque depuis treize jours l'adoption d'un budget pour financer les administrations fédérales.

Faute d'argent, les services non essentiels sont fermés et 800.000 fonctionnaires travaillent sans être payés ou ont été mis en congé forcé.

La capitale des Etats-Unis dépendant en partie du budget fédéral --contrairement aux autres villes américaines-- a vu certains services affectés.

C'est le cas du bureau des mariages, situé au sein d'un tribunal, qui célèbre certaines cérémonies et délivre les certificats indispensables pour officialiser les unions scellées devant d'autres personnes (juges, religieux, élus...).

- Porte-bonheur? -

Alors qu'aucun camp ne semble disposé à céder pour mettre un terme au "shutdown", l'inquiétude monte chez certains tourtereaux.

"On a environ 140 invités qui doivent venir sur la capitale pour notre mariage" prévu le 12 janvier, a confié Claire O’Rourke à la radio locale WTOP. Ils viennent des quatre coins du pays, et même d'Irlande, pas question donc d'annuler.

Si la situation n'est pas résolue d'ici là, "on va quand même se marier et on est très heureux, mais ce que j'aimerais que la paperasserie soit faite..."

Consciente de l'enjeu pour ses concitoyens, la maire de Washington Muriel Bowser a décidé de prendre des mesures exceptionnelles pour délivrer des certificats de mariage malgré tout.

"Tout comme le Grinch ne peut pas voler Noël, le +shutdown+ ne peut pas arrêter l'amour", a justifié son directeur de cabinet John Falcicchio, en référence au personnage vert et grincheux de dessin-animé qui essaie de gâcher les fêtes de fin d'année.

En attendant, le sénateur démocrate Richard Blumenthal, pour lequel Dan Pollock et sa nouvelle épouse ont travaillé, a salué jeudi sur les réseaux sociaux "un couple merveilleux".

Et d'ajouter: "En espérant que, comme la pluie, le +shutdown+ porte bonheur à votre mariage".

Quant aux autres fiancés, la société d'organisation de mariage Howerton Wooden leur a prodigué quelques conseils sur son site internet.

"Contractez une assurance sur la cérémonie", "pensez à un plan B" et, surtout, "ne paniquez pas: les shutdowns sont des cauchemars pour les hommes politiques et ils travaillent souvent très dur pour trouver des solutions rapides", a-t-elle relevé.

Vos commentaires