En ce moment
 
 

Accessibilité des transports: l'Île-de-France progresse, le métro à la traîne

Accessibilité des transports: l'Île-de-France progresse, le métro à la traîne
Une personne à mobilité réduite à l'entrée d'une station de métro à Paris, le 26 septembre 2018Philippe LOPEZ

Valérie Pécresse s'est félicitée mardi que 100% des gares parisiennes des RER A et B exploitées par la RATP soient désormais accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR), en reconnaissant que le métro restait beaucoup moins facile d'accès pour les usagers handicapés.

La présidente de la région Île-de-France a inauguré dans la matinée le dispositif d'accessibilité de la gare Luxembourg (Ve arrondissement de Paris) sur le RER B.

Elle a testé l'ascenseur et les différents dispositifs à l'attention des personnes handicapées permettant à la RATP d'affirmer que "100% des gares parisiennes des RER A et B sont désormais accessibles".

Sur les 65 gares de RER (réseau express régional) exploitées par la RATP, une seule reste inaccessible aux handicapés : celle de La Croix de Berny, à Antony (Hauts-de-Seine), sur le RER B, dont la mise en accessibilité est prévue pour 2021.

"Le dernier sujet qui nous préoccupe, c'est le métro", a reconnu Valérie Pécresse, alors que seules les 9 stations de métro de la ligne 14 - sur les 302 du réseau francilien - sont accessibles aux PMR.

Mme Pécresse a appelé l’État à "faire changer la législation" française, qui exige que toutes les stations d'une ligne soient accessibles pour que ladite ligne puisse être qualifiée d'accessible. "Avec un métro plus que centenaire, certaines stations sont simplement impossibles à rendre accessibles", regrette-t-elle dans un communiqué.

Elle a en outre rappelé l'investissement de 1,4 milliard d'euros annoncé par sa collectivité, "un investissement inédit" pour la région, a-t-elle assuré. "Si l’État veut rajouter 1,4 milliard, si la mairie de Paris veut ajouter 1,4 milliard, je dis banco", a ajouté Mme Pécresse.

Sur l'ensemble du réseau ferré francilien (métro, tramway, RER, train), la région Île-de-France revendique 38% de gares et stations accessibles, et se fixe un objectif de 60% pour 2024.

Mme Pécresse a notamment demandé à la RATP de réfléchir à la mise en accessibilité de la ligne 6 du métro, qui nécessiterait moins de travaux que les autres lignes car elle est majoritairement aérienne.

Vos commentaires