En ce moment
 

Affaire du jeune Théo "violé" par des policiers: des images inédites dévoilent ce qui s'est réellement passé

Affaire du jeune Théo

Des agents étaient accusés d'avoir fait subir un viol au jeune homme à l'aide d'une matraque. La vidéo publiée aujourd'hui contredit la première version des faits.

La vidéo, prise par une caméra de surveillance, a été rendue publique ce lundi, elle apporte des éléments-clés dans l’affaire Théo, qui a ému la France le 2 février 2017. Ce jour-là, un groupe de jeunes, est interpellé par un policier. Il leur demande de rejoindre trois autres membres des forces de l’ordre qui se trouvent derrière ce mur.

Moins d’une minute plus tard, la situation dégénère. Une violente altercation débute. Théo est pris à partie par les policiers qui essaient de le maîtriser. Son pantalon tombe, l’homme se retrouve en caleçon, involontairement, contrairement à ce qu’il prétendait lors de sa première version des faits.

L’un des policiers déclenche accidentellement sa bombe lacrymogène, ce qui immobilise Théo pendant quelques secondes. Les policiers tentent alors de lui mettre les menottes, mais le jeune homme se débat à nouveau. Un des policiers sort sa matraque téléscopique et assène à Théo un coup violent qui provoquera une plaie de 10 centimètres dans son canal anal et par la suite une vive mobilisation populaire contre les policiers accusés de viol par le jeune homme.

A la suite de ce coup de matraque, Théo est hospitalisé pendant deux semaines. L’homme évoque un viol. Les policiers incriminés parlent d’un accident.

Les images vidéo confirment qu’un des policiers a bien porté un coup à Théo, mais elles ne permettent pas d’affirmer avec certitude qu’il y a eu une intention de viol.

Pour ce geste, les quatre policiers ont été mis en examen. Trois viennent d’être réintégrés. Le quatrième, qui a utilisé sa matraque, est toujours suspendu.

Vos commentaires