En ce moment
 
 

Affaire Noyer: le premier procès de Nordahl Lelandais s'ouvre au palais de justice de Chambéry

 
Nordahl Lelandais
 

Avant la disparition de Maëlys, il y eut celle d'Arthur Noyer. L'énigmatique Nordahl Lelandais est jugé à partir de lundi pour le meurtre du jeune militaire, une comparution très attendue tant ce suspect intrigue et déconcerte.

Le procès de Nordahl Lelandais, accusé du meurtre du caporal Arthur Noyer en 2017, s'est ouvert lundi à Chambéry devant la cour d'assises de Savoie, une première comparution très attendue pour l'homme déjà impliqué dans la mort de la petite Maëlys.

Nordahl Lelandais, 38 ans, est apparu cheveux et barbe poivre et sel, athlétique sous une chemise bleu ciel, énonçant son identité d'une petite voix avant que le jury d'assises ne soit constitué. Le verdict est attendu autour du 12 mai.

L'accusé a réfuté toute volonté de tuer, comme dans l'affaire de la petite Maëlys, et a calmement détaillé un parcours de vie sans accident jusqu'en 2017.

Premier jour du procès - NOTRE DIRECT:  

21h10 - Nordahl Lelandais quitte le palais de justice pour regagner sa cellule à la prison de Saint-Quentin Fallavier. 

20h50 - L'audience se termine aujourd'hui. Reprise des débats demain à partir de 9h, Cette nouvelle journée sera à suivre en direct sur RTL INFO.

20h15 - L'un des supérieurs de Lelandais dans l'armée est appelé à la barre. Il décrit un homme qui "manquait d'envie" et qui avait des soucis avec la hiérarchie. "On n'avait pas confiance en lui", résume-t-il, selon nos confrères de la Dépêche. 


19h - La mère de Nordahl Lelandais s'est adressée à son fils. "Je te demande Nordahl de dire la vérité, toute la vérité. Pour les parents d’Arthur", dit-elle, citée par la Dépêche. Nordahl répond: "Bien sûr, je vais le faire maman. Ce que tu m’as dit ça m’a bouleversé. Quand je vois Me Boulloud (l'avocat de la famille d'Arthur Noyer). Vous faites le procès de ma mère parce que c’est la mère de Nordahl. Elle n’y est pour rien. Je présente toutes mes excuses. La première chose que j’ai vue c’est la photo d’Arthur". 

18h15 - Après avoir été suspendue quelques minutes, l'audience reprend. C'est au tour de la mère de Nordahl Lelandais d'être entendue. Elle relate une enfance sans problème, décrit un enfant "doux et gentil". Quant au crime dont il est accusé, elle dit n'avoir "rien vu venir". "Ce qui s'est passé, je n'ai rien vu venir", dit-elle. 

17h - L'interrogatoire sur la vie de l'accusé se poursuit. Au moment du meurtre du caporal Noyer, Lelandais dit souffrir d'une dépression. "Je buvais seul chez moi. Je prenais de la cocaïne seul chez moi. Mes amis avançaient dans leur vie et pas moi", raconte-t-il, comme le rapporte le journal La Dépêche. Selon lui, c'est à la suite d'une rupture qu'il a sombré. 

16h - La personnalité de Nordahl Lelandais est présentée. Après avoir été interrogé au sujet de sa carrière militaire écourtée, Lelandais s'exprime sur ses relations affectives. Celui qui était inscrit sur des sites de rencontre dit distinguer ses partenaires d'un soir de ses compagnes amoureuses. Le président le questionne sur le fait que ses relations n'ont jamais duré dans le temps. "Ce sont les choses de la vie. Parfois je n’évoluais pas comme ma compagne le voulait", répond l'accusé. Les larmes lui montent quand il pense à l'une de ses anciennes compagnes, notent nos confrères du Dauphiné

"Mon avant dernière compagne avait beaucoup d’emprise sur moi. Je l’aimais beaucoup. Aujourd’hui j’arrive à le dire. Le psychiatre m’a dit en prison que j’étais encore amoureux d’elle", ajoute l'ancien militaire. 

De ses quelques relations homosexuelles, il a dit pendant l'enquête qu'il s'agissait de "curiosité" sans que ce soit une "attirance". "Pour moi c'est impossible d'embrasser un homme", a-t-il affirmé à l'audience, reconnaissant toutefois caresses, fellation et "je crois" pénétration digitale avec un homme.

14h45 - L'audience reprend. L'enquêtrice de personnalité est à la barre. Cette dernière a entendu à 3 reprises l'accusé entre 2017 et 2018. Elle revient sur le passé de Nordahl Lelandais. Né dans les Hauts-de-Seine, il a un frère et une demi-soeur. Il a grandi à Domessin, en Isère. Après quelques années dans l'armée, il est réformé et enchaîne alors des petits boulots, sans jamais trouvé un emploi stable.

> Pour (re)lire notre portrait : Procès de Nordahl Lelandais: qui est cet ancien maître-chien à la personnalité ambivalente?

L'audience est suspendue. Reprise à 14h45.

13h40 - "J’ai donné la mort à Arthur Noyer sans le vouloir. J’ai jamais voulu donner la mort", a déclaré Nordahl Lelandais à l'issue de la lecture de l'ordonnance de mise en accusation. 

Au premier jour de son procès aux assises de Chambéry, il a donc confirmé qu'il avait battu à mort le caporal Arthur Noyer en 2017 mais sans intention de tuer, demeurant sur la ligne de défense qu'il avait adoptée durant l'instruction.

13h - La défense de Nordahl Lelandais a finalement obtenu la nullité d'une expertise psychiatrique de l'accusé en raison d'un "doute légitime" sur l'impartialité de l'un des experts.

12h10 - L'audience est suspendue. Cette matinée a été majoritairement consacrée à l'incident de procédure que dénonce Me Jakubowicz quant à la participation d'un expert à un débat télévisé.

En ce premier jour de procès, Nordahl Lelandais est apparu avec les cheveux courts, une fine barbe poivre et sel dissimulée sous son masque. Son allure est soignée. 

11h54 - Ce croquis de la salle d'audience réalisé ce lundi montre Nordahl Lelandais au palais de justice de la ville de Chambéry.


11h - Me Jakubowicz remet en cause un rapport d'expertise psychiatrique de Nordahl Lelandais et demande sa nullité. Il conteste l'impartialité d'un expert saisi pour mener la dernière expertise psychiatrique réalisée à sa demande dans l'affaire Maëlys. Selon lui, le psychiatre en question, Paul Bensussan, aurait dû se déclarer incompétent à intervenir en raison de sa participation, le 30 mars 2018 sur France 5, à une émission de "C dans l'air" consacrée à son client après que celui-ci eut avoué les "coups mortels" portés à Arthur Noyer.

Cette émission était intitulée "Nordahl Lelandais, les aveux d'un tueur en série". Selon Me Jakubowicz, la qualification de "tueur en série" ne repose sur rien. 

L'avocat des parties civiles rétorque: "Cela commence très fort! Mais que l’expertise y soit ou pas, ça m’indiffère. Nordahl Lelandais vous révélera lui même sa personnalité au cours du procès".

10h40 - "Nonobstant le dispositif un petit peu exceptionnel de ce procès, vous serez jugé comme tous les accusés, avec les mêmes droits", a précisé à l'intention de l'accusé le président, François-Xavier Manteaux, au début de l'audience.

Aux parties civiles, le magistrat a demandé d'être "dignes" et de ne pas troubler l'audience, ajoutant qu'elles n'auront peut-être pas toutes les réponses à leurs questions. 

10h15 - L'audience commence. Nordahl Lelandais prend place dans le box des accusés. Il est apparu cheveux et barbe poivre et sel, athlétique sous une chemise bleu ciel, énonçant son identité d'une petite voix avant que le jury d'assises ne soit constitué.

10h12 - Les parents d’Arthur Noyer ont apporté une grande photo de leur fils qui fera face au box de Nordahl Lelandais.


 

10h - Le procès va s'ouvrir. 

9h57 - Les parents d'Arthur Noyer sont arrivés au palais de justice. Avant le procès, la famille d'Arthur Noyer avait demandé à tous les soutiens de la famille d’être "les plus dignes et les plus sereins possible dans la salle d'audience, naturellement, mais également au dehors", où quelques personnes attendaient, lundi matin, de pouvoir assister à l'audience.

9h45 - Alain Jakubowicz est l'avocat de Nordahl Lelandais. Celui qui a choisi de s'astreindre à un silence médiatique, appelait dans un livre de 2019 à cette même "sérénité": "les murs du palais de justice nous protégerons du tumulte extérieur", avançait-il alors.

9h23 - Quelque 120 journalistes ont été accrédités pour ce procès autour duquel le dispositif policier a été renforcé. Le procès Maëlys, lui, aura probablement lieu en 2022 à Grenoble.

9H22 - Ce procès hors norme commence ce lundi. Le verdict est attendu autour du 12 mai. Poursuivi pour meurtre, Nordahl Lelandais encourt trente ans de réclusion criminelle.

9h20 - Le procès doit débuter à 10h. Voici la salle d'audience où il se déroulera.

8h40 - A Chambéry, le procès se déroulera au sein d'un petit palais de justice qui n'a jamais abrité une audience de telle ampleur et autour de laquelle un important dispositif policier est prévu. 


 

8h30 - Sous très haute escorte, Nordahl Lelandais est arrivé au palais de justice de Chambéry.  L'ancien militaire de 38 ans, a été extrait de sa prison de Saint-Quentin Fallavier. Il est arrivé au palais de justice vêtu d'une casquette foncée, d'une veste noire et portant une fine barbe grisonnante.


> Pour (re)lire notre dossier consacré à cette affaire :

La nuit où le caporal Arthur Noyer a croisé la route de Nordahl Lelandais

Procès Nordahl Lelandais: l'ex-militaire est-il impliqué dans des dizaines d'affaires criminelles non résolues ?

Procès de Nordahl Lelandais: qui est cet ancien maître-chien à la personnalité ambivalente?

 




 

Vos commentaires