Agression au couteau à Paris: le suspect n'a pas agi sous l'effet de la drogue

Agression au couteau à Paris: le suspect n'a pas agi sous l'effet de la drogue
La police sur les lieux de l'agression à l'arme blanche, le 9 septembre 2018 à ParisZakaria ABDELKAFI

L'homme qui a blessé sept personnes avec un couteau et une barre de fer dimanche soir à Paris avant d'être maîtrisé par des passants n'a pas agi sous l'effet de la drogue, a appris mardi l'AFP de source judiciaire.

Selon cette source, l'analyse toxicologique du suspect, en garde à vue et hospitalisé depuis dimanche soir, est "négative".

Plusieurs témoins avaient raconté que l'agresseur avait "l'air drogué" au moment des faits et selon des informations de presse, "la piste du crack" était privilégiée.

Selon des sources proches du dossier, le suspect est un demandeur d'asile de nationalité afghane. Entré en France en juin, il était hébergé dans un centre d'accueil de l'Est de la France, a précisé l'une d'elles. Son identité ne correspond pas au document trouvé sur lui lors de son arrestation, a-t-elle ajouté.

Dimanche, l'agresseur s'en est pris à des passants, peu avant 23H00 le long du canal de l'Ourcq, dans le nord de Paris.

Sept personnes ont été blessées, dont quatre grièvement, par des coups de couteau et de barre de fer. Parmi elles, deux touristes anglais quinquagénaires et un touriste égyptien d'une quarantaine d'années, ainsi qu'un jeune habitant du quartier.

Parmi les blessés graves, trois étaient encore hospitalisés lundi soir, dont un dans un état critique, selon une source proche du dossier.

Le suspect a été hospitalisé après avoir été maîtrisé par des témoins qui lui ont jeté des boules de pétanque.

Selon la source proche du dossier, "rien ne permet à ce stade de retenir le caractère terroriste de ces agressions", mais la section antiterroriste du parquet de Paris suit néanmoins de près les investigations.

Vos commentaires