En ce moment
 
 

Agression sexuelle: "On ne laissait jamais DSK seul dans un hôtel"

 
 
 

Dominique Strauss-Kahn avait déjà défrayé la chronique fin 2008 lorsque le FMI avait commandé une enquête sur son directeur à la suite d'une relation extra-conjugale entre l'ancien ministre des Finances et une ex-responsable du département Afrique, Mme Piroska Nagy. Il est aussi question de l'agression d'une journaliste française.

Il est l’un des hommes les plus puissants de la planète depuis à peine 4 mois lorsqu’un scandale sexuel le fait vaciller. Une relation extra-conjugale avec la directrice du département Afrique du FMI, Mme Piroska Nagy. DSK avait été blanchi après une enquête qui avait reconnu il n’y avait eu ni harcèlement, ni favoritisme, ni abus de pouvoir. Malgré cela, l’homme présente ses excuses auprès du personnel de l’institution reconnaissant avoir commis une erreur de jugement.

> TOUS LES SUJETS DU JOURNAL DE 19H

Une journaliste évoque une agression

Une journaliste française, Tristane Banon, avait évoqué une agression sexuelle lors d’un entretien que lui avait accordé DSK mais l’affaire n’était pas allé plus loin. Elle avait même parlé de son agression sur le plateau de l’émission de Thierry Ardisson "93, Faubourg Saint Honoré" expliquant qu’un homme politique français avait essayé de la violer. Mais elle n’avait pas porté plainte car elle ne voulait pas être montrée du doigt et être étiqueté comme "la fille qui avait eu un problème avec un homme politique" avait-elle déclaré sur le site du quotidien Le Parisien. Il n’y avait donc pas eu d’enquête et on en était resté là.

Le côté séduction est son talon d'Achille

Le journaliste et auteur français, Philippe Martinat, affirme : "Il traine derrière lui l’affaire Piroska Nagy et d’autres affaires qui ont été étouffées et je vois donc mal comment aujourd’hui il peut remonter la pente". Il continue en déclarant : "Hélas pour lui si c’est une machination et tant pis pour lui si effectivement il s’est livré à ces faits-là, je crois que sa carrière politique est finie." L’auteur du livre Docteur Strauss et Mister Kahn va même plus loin : "C’était de notoriété publique que cet aspect séduction c’était le talon d’Achille de DSK. On savait qu’il avait une fragilité de ce côté-là. On disait qu’en général on ne le laissait jamais seul dans un hôtel, là visiblement il était seul et il y a eu cet incident qui reste encore une fois à démontrer." 

"L’affameur de la planète"

Le couple Strauss-Kahn est également rattrapé ces derniers jours par son train de vie. Il possède une Porsche et deux appartements aussi vastes que luxueux à Paris. Sans parler de sa demeure à Washington ou de son Riad à Marrakech. Et puis il y a les costumes acheté entre 7000 et 35 000 dollars chez le même couturier qu’Obama. Tout ceci est bien loin des efforts surhumains que le directeur du FMI impose aux pays en crise comme la Grèce. Ses détracteurs le surnomment d’ailleurs "l’affameur de la planète", lui qui se veut le chantre du socialisme réel.





 

Vos commentaires