En ce moment
 

Années folles et récits post-apocalyptiques à l'honneur de "BD à Bastia"

Années folles et récits post-apocalyptiques à l'honneur de
Mathieu Sapin, photographié en janvier 2017 à Paris, sera l'un des auteurs présenté lors du festival "BD à Bastia"JOEL SAGET

"BD à Bastia", les rencontres de la bande dessinée de Haute-Corse, mettent à l'honneur, de jeudi à dimanche, les années folles et les récits post-apocalyptiques pour une 25e édition riche de la présence d'auteurs majeurs comme Bastien Vivès.

Ce dessinateur multiprimé à Angoulême offrira pour les 25 ans du festival au centre culturel Una Volta une exposition inédite consacrée à ses figures féminines et ses héroïnes aquarellées. A l'honneur également, l'illustrateur Serge Bloch ou l'Italien Lorenzo Mattotti avec une rétrospective au musée de Bastia jusqu'au 20 avril.

Entre BD jeunesse, humour et reportage, le parcours de Mathieu Sapin, "auteur devenu incontournable sur la scène française", selon le festival, avec sa BD "Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu", sera également présenté.

Autour de quinze expositions sont organisés des rencontres et des débats et ateliers destinés aux plus jeunes, le festival privilégiant la proximité entre les artistes et les lecteurs.

L'exposition "Figures des années folles" montrera le travail de plusieurs auteurs dont les récits prennent place pendant cette période intense de l’histoire: Catel, Alex W. Inker, Daphné Collignon et Clément Oubrerie. L’exposition permettra une plongée dans l’effervescence des années 20 et de découvrir l’univers intime de personnages comme Kiki de Montparnasse, Joséphine Baker, Tamara de Lempicka, Isadora Duncan ou encore le boxeur Panama Al Brown.

Une autre exposition collective, intitulée "Post A.", s’interroge sur les mondes d’après: catastrophes climatiques, terrorisme, risques technologiques et autres mutations sociétales peuplent les pages de Xavier Coste (Le Lendemain du monde), Ludovic Debeurme (Epiphania), Helge Reumann (Black Medicine Book) et Guillaume Trouillard (Aquaviva).

Au programme également des initiatives hors norme comme "Infinity 8", un space opéra inspiré des séries B des années 80 qui se décline en huit tomes, copiloté par Lewis Trondheim et Olivier Vatine, et dessiné et écrit par des auteurs différents.

La collection "Une Histoire dessinée de la France", qui doit comporter 20 volumes de bande dessinée, sera présentée par Sylvain Venayre, professeur d'histoire contemporaine, et Etienne Davodeau, dessinateur du premier tome.

Le festival continue également à soutenir la jeune création avec la présence entre autres de Donatien Mary qui travaille en gravure, avec des tampons ou encore en dessin à l’encre.

Vos commentaires