En ce moment
 
 

Attaque au couteau dans une église à Nice: qui est Brahim A., l'auteur de l'attentat?

Attaque au couteau dans une église à Nice: qui est Brahim A., l'auteur de l'attentat?
© Image Belga
 
 

L'attaquant au couteau qui a tué jeudi trois personnes dans la basilique Notre-Dame de Nice est un Tunisien de 21 ans, arrivé en Europe par Lampedusa fin septembre et en France début octobre, a-t-on appris de sources proches du dossier. Des sources judiciaires, interrogées par l'AFP, ont fait valoir que l'identité de l'assaillant n'était pas formellement confirmée.

L'auteur présumé de l'attaque est un Tunisien de 21 ans, identifié par un document de la Croix rouge italienne. Selon les premières investigations, il est arrivé en Europe par l'île italienne de Lampedusa le 20 septembre, avant de débarquer sur le continent à Bari le 9 octobre, a expliqué le procureur antiterroriste.

Ce jeune homme, selon une source locale proche du dossier, se nomme Brahim A. Il avait été mis en quarantaine par les autorités italiennes avant d'être visé par une obligation de quitter le territoire italien et laissé libre. Selon une autre source proche du dossier, les enquêteurs ne disposeraient que d'un document de la Croix rouge italienne correspondant à l'identité de Brahim A. Il n'a pas fait de demande d'asile en France, selon cette même source.

Il est par ailleurs "inconnu au fichier national des empreintes digitales" et "inconnu des services de renseignements" selon Jean-François Ricard, le procureur antiterroriste chargé de l'enquête.

Où en est l'enquête ?

Le parquet antiterroriste a ouvert immédiatement une enquête pour "assassinats et tentatives d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle", coordonnée par la Sous-direction antiterroriste (Sdat).

Sur place, les enquêteurs ont trouvé l'arme du crime, un couteau avec une lame de 17 cm, selon M. Ricard. Un sac d'effets personnels, un coran et deux téléphones, ainsi que deux couteaux non utilisés ont également été trouvés, a-t-il ajouté.

"L'enquête se poursuit activement afin de préciser le déroulement précis des faits le parcours de l'auteur ainsi que les éventuelles complicités dont il a pu éventuellement bénéficier", a conclu le procureur antiterroriste.

Un individu soupçonné d'avoir fourni un téléphone portable au suspect a été interpellé selon des informations de Nice Matin. 

COVID 19: où en est l'épidémie ce vendredi 30 octobre?

CORONAVIRUS EN BELGIQUE : les nouvelles mesures sur la table du comité de concertation




 

Vos commentaires