En ce moment
 
 

Attentat contre Charlie Hebdo: trois suspects identifiés, perquisitions à Reims

Attentat contre Charlie Hebdo: trois suspects identifiés, perquisitions à Reims
(c) MisterCHCH sur son compte Twitter
Charlie Hebdo

Trois suspects auraient été identifiés et localisés après l'attaque sanglante perpétrée contre le journal Charlie Hebdo. Il s'agirait de 3 hommes originaires de Gennevilliers (Haut-de-Seine), selon le journal Libération.

Sur le coup de 21h30, plusieurs médias français annonçaient que 3 suspects avaient été identifiés et interpellés dans l'enquête de l'attaque sanglante contre le journal hebdomadaire Charlie Hebdo. Une information démentie quelques minutes plus tard par le ministère de l'Intérieur français. Mais selon le site du journal Libération, les 3 hommes auraient bien été localisés et identifiés. Ces 3 principaux suspects seraient âgés respectivement de 34, 32 et... 18 ans. Ils seraient originaires de Gennevilliers (Haut-de-Seine). Les deux trentenaires seraient deux frères Franco-Algériens. L'un des deux aurait été jugé en 2008 dans le cadre du démantèlement de la filière irakienne du "19ème arrondissement". Il aurait écopé de 3 ans d'emprisonnement dont 18 mois avec sursis.

Selon le site Lepoint.fr, l'identification des suspects auraient été possibles grâce à une carte d'identité retrouvée dans une voiture abandonnée dans leur fuite ce matin Porte de Pantin. Les deux frères seraient connus des services de renseignement. Quant au 3ème suspect, il semblerait qu'il aurait servi de chauffeur dans ce raid meurtrier. Il est décrit comme un SDF, âgé de 18 ans.


Des perquisitions menées cette après-midi à Reims, Strasbourg et dans la région parisienne

Des policiers ont mené mercredi des perquisitions à Reims, Strasbourg et dans plusieurs villes de la région parisienne dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Charlie Hebdo, des opérations qui n'avaient donné lieu à aucune interpellation en milieu de soirée, a-t-on appris de sources policières.

"La Brigade de recherche et d'intervention (BRI) a eu une information comme quoi l'un des tireurs aurait pu se réfugier dans un appartement de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Les policiers ont fouillé vers 16H00 l'appartement en question, mais cela n'a rien donné", a déclaré à l'AFP Patrice Leclerc, le maire (PCF) de la commune.

Des policiers sont aussi intervenus "dans l'après-midi à Pantin (Seine-Saint Denis) pour des vérifications", selon une source policière. "Ils étaient lourdement armés et ont défoncé la porte de l'habitation, mais ils n'ont rien trouvé, l'occupant des lieux les ayant visiblement quittés depuis longtemps", a précisé le maire de Pantin, Bertrand Kern.


Fin de soirée: l'unité anti-terroriste à l'action à Reims

Une source policière aurait confirmé au journal Le Monde que des perquisitions que des perquisitions étaient aussi en cours à Charleville-Mézières, la ville dont est originaire le plus jeune suspect recherché par la police.

Enfin, vers 23h20, nous apprenions qu'une opération de police avec le Raid (unité anti-terroriste) était en cours à Reims. Cette opération s'effectuerait sur trois sites différents.

Deux appartements du quartier de la Croix-Rouge ont été investis par les policiers, selon Le Parisien. Aucun coup de feu n'a été échangé et aucune interpellation n'a eu lieu. Les policiers sont ressortis dans le calme tout en continuant à rester positionnés dans le quartier. Selon le média iTélé, il s'agissait de perquisitions et non d'un assaut en vue d'une arrestation. Vers 1h du matin, des journalistes de France 3 rapportaient que les policiers quittaient peu à peu les lieux. Les tueurs courent donc toujours.

> VIDEOS: VOIR LES SUJETS DE NOTRE EDITION SPECIALE DE 19H

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires