Au moins 43 morts dans un dramatique accident en France: le corps d'un enfant retrouvé dans la cabine du camion

Au moins 43 morts dans un dramatique accident en France: le corps d'un enfant retrouvé dans la cabine du camion

Un accident d'autocar, le plus meurtrier depuis 33 ans en France, a fait 43 morts vendredi matin dans le sud-ouest du pays, à la suite d'une collision avec un camion provoquant l'embrasement des deux véhicules. La plupart des victimes sont des personnes âgées qui partaient en excursion mais un enfant figure aussi parmi les tués, selon un nouveau bilan des autorités. Il s'agit de la plus grave catastrophe routière dans l'Hexagone depuis 1982.

Quarante-trois personnes, pour la plupart des personnes âgées, ont été tuées, brûlées vives, et 9 autres ont été blessées, vendredi matin, dans une collision entre un autocar et un camion près de Libourne en Gironde, ont indiqué les pompiers et la préfecture de Gironde. 48 passagers se trouvaient dans le car, ainsi que le chauffeur. Sur ces 49 personnes, ils sont 8 à avoir survécu. Deux personnes sont grièvement blessées et ont été évacuées vers le CHU de Bordeaux, deux autres souffrent de traumatismes crâniens. Les autres passagers sont choqués ou blessés légèrement. Le chauffeur du bus est lui aussi vivant et choqué. Il a vu l'accident arriver et a ouvert les portes du bus avant l'impact. Aidé par un automobiliste témoin du drame, il aurait fait tout son possible pour extraire des personnes en brisant les vitres du car.

C'est le chauffeur du poids lourd, un camion de bois qui circulait à vide, qui aurait perdu le contrôle de son véhicule avant de venir percuter l'autocar. L'homme a perdu la vie dans l'accident. Selon nos confrères de RTL France, le corps d'un enfant a également été retrouvé dans la cabine du camion qui a percuté le car de tourisme, portant le bilan actuel à 43 décès. Cet enfant pourrait être le fils du chauffeur du camion et serait âgé de 3 ans.

Selon plusieurs médias français, c'est la famille qui a prévenu les pompiers de la possible présence de l'enfant dans la cabine du camion. Les secouristes seraient alors retournés dans la carcasse et auraient trouvé le corps du jeune enfant à l'arrière de la cabine. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.


Des membres d'un club du troisième âge

La collision frontale s'est produite sur la commune de Puisseguin, sur la route départementale 17, au nord de Bordeaux. Les deux véhicules se sont embrasés aussitôt, ont précisé les pompiers. Il y avait 48 passagers et un chauffeur à bord du bus. Selon Patricia Raichini, la maire de Petite-Palais-et-Cornemps qui a été avertie de l’accident, les victimes du car seraient des membres du club du 3e âge de la commune, le club du Petit Palaisien. Certaines victimes viennent d'un autre village, celui de Camp-sur-l'Isle. "Ma mère et mon beau-père, le compagnon de ma mère, étaient dans le bus. Je viens d'arriver, je n'ai pas du tout de nouvelle pour l'instant, mais j'ai bien peur qu'ils soient dans la liste des victimes", a déclaré à une journaliste de l'AFP Delphine Guérineau, venant d'arriver à Puisseguin.
puisseguin


"Pas sûr qu'il n'y ait que des personnes âgées"

Selon Sud Ouest, les victimes sont originaires des communes suivantes : Lussac, Saint-Christophe-de-Double, Petit-Palais-et-Cornemps, Saint-Sauveur, Camps-sur-I'lsle, Saint-Seurin-sur-l'Isle et peut-être Saint-Médard-de-Guizières. "On est pas sûr qu'il n'y ait que des personnes âgées dans le car. Il est possible qu'elles soient parties avec un peu de famille pour certaines, peut-être même des enfants, mais rien n'est sûr pour l'heure", peut-on lire sur leur site 


puissegui


Les victimes ont été brûlées vives

Les victimes ont été brûlées vives. Huit passagers du car ont réussi à sortir du piège du brasier: quatre d'entre eux sont dans "un état grave", deux étant grièvement brûlés, deux autres souffrant de traumatismes crâniens et quatre étant légèrement blessés, a indiqué à la presse le préfet de la Région Aquitaine et préfet de la Gironde, Pierre Dartout. Les blessés graves ont été transportés à l'hôpital au CHU de Bordeaux par hélicoptère. "Il y a des ambulances partout, la gendarmerie est présente partout. Ils sont en train de bloquer les routes. Je pense que ça s’est passé entre le bas de Puisseguin et Saint-Genès. Il y a des virages qui sont à la sortie de Puisseguin et entre les deux et apparemment ça se serait passé là. On voyait la fumée de beaucoup plus loin, déjà à une dizaine de kilomètres", a indiqué un commerçant de Puisseguin joint par RTL France.
puisseg

"C'est le camion qui perdu le contrôle"

"Manifestement, c'est le camion qui a perdu le contrôle et il s'est mis en travers de la route. L'autobus a vu arriver l'accident, a tenté de l'éviter, mais le camion est venu le percuter. Il n'a rien pu faire d'autre que d'activer le mécanisme d'ouverture des portes pour permettre à quelques-uns de sortir, ce qui a été le cas", a affirmé Xavier Sublett, maire de Puisseguin, au micro de nos collègues de RTL.  


Les familles des victimes arrivent et le bourg est complètement bouclé

Le préfet Pierre Dartout fait le point avec les communes voisines pour savoir qui sont les victimes et si elles viennent des villages voisins. Certaines ont déjà été identifiées et leurs familles ont été prévenues. Les familles de victimes commencent d'ailleurs à arriver sur place. Huit victimes seraient issues de la commune de Camps-sur-l'isle. La maire de Petit-Palais a perdu trois membres de sa famille dans l'accident. Selon une riveraine interrogée par Sud Ouest, le bourg de Puisseguin est actuellement bouclé. Nul ne peut ni y entrer ni en sortir. "La route principale est fermée. Ils évacuent les corps par derrière chez. Et on n'a pas le droit de sortit par devant".puisseguine

Une route dangereuse ou pas?

C'est au lieu dit la Fontaine du Renard, dans un virage que la collision est survenue. Il s'agit d'un lieu dangereux d'après le témoignage d'une habitante sur iTélé. La mairie de Puisseguin a pourtant indiqué à Francetvinfo qu'il s'agit d'"une petite route, avec beaucoup de virages, mais pas particulièrement dangereuse. Il n'y a pas souvent d'accident à cet endroit", rapporte Europe 1. La gendarmerie nationale demande aux automobilistes de libérer les axes routiers aux alentours de l'accident. Une déviation a été mise en place.

Il s'agit du pire accident de la route en France depuis le 31 juillet 1982 à Beaune, en Côte-d-Or. Cet accident avait fait 53 morts dont 44 enfants de 6 à 15 ans dans un autocar, tous originaires de la commune de Crépy-en-Valois dans l'Oise.
puissegu


"Le gouvernement français est totalement mobilisé sur cette terrible tragédie"

"Le gouvernement français est totalement mobilisé sur cette terrible tragédie"
, a indiqué François Hollande depuis la Grèce. Lors d'un conférence de presse avec Alexis Tsipras, premier ministre grec, François Hollande a annoncé qu'il se "rendrait sur place le moment venu. Dès ce soir, nous prendrons les décisions qui seront nécessaires". Le Premier ministre Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et le secrétaire d'État aux Transports Alain Vidalies vont se rendre dans la matinée en Gironde sur les lieux de la collision entre un autocar et un camion, a indiqué le cabinet d'Alain Vidalies à l'AFP. Les trois membres du gouvernement devraient être sur place "vers 11h30", précise-t-on de même source. Sur Twitter, Manuel Valls a fait part de son "émotion face à ce très lourd bilan" et assuré de sa "compassion" et de son "soutien aux familles des victimes".

Elio Di Rupo, président du PS, a prsenté ses condoléances dans un tweet. "Mes condoléances aux familles des victimes et au peuple français après le tragique accident de car à #puisseguin" 

CARTE: où est située la localité de Puisseguin?


Vos commentaires